Alors que le gouvernement ne convainc pas de sa réforme, dont les lacunes apparaissent de plus en plus avec le débat parlementaire,

Alors que le Conseil d'Etat a noté le risque d'incertitude juridique du texte,

Alors que la répression vise à empêcher l'expression citoyenne,

Il est plus nécessaire encore d'empêcher la casse de nos droits sociaux, particulièrement du droit de partir à la retraite à taux plein dès 60 ans.

Le roi est nu : préférant contourner son armée de député-e-s godillot, Macron utilise l'article 49.3 pour atteindre durablement notre modèle social, qu'il faut au contraire renforcer.

Cette semaine sera celle de la mobilisation indispensable, avec la mobilisation qui était initialement prévue du 5 au 8 mars.

Informations supplémentaires