Nucléaire, Dette, Taxe carbone, ce que Sarkozy va nous dire pour ses vœux de 2010.

Ce soir, Sarkozy va parler ! Ce n’est pas un scoop ! Il ne cesse de parler ! Ô racle (les fonds de tiroir), ô désespoir !!

Mais ce soir, Sarkozy nous présentera ses vœux. Comme c’est la saison des prédictions, on s’y essaie.


1 – LA PERTE DU CONTRAT NUCLÉAIRE DANS LE GOLFE :

Peu de chance qu’il s’appesantisse sur le mirifique contrat nucléaire perdu dans le Golfe.

Après l’avoir claironné partout, après avoir signé ici ou là des « lettres d’intention » qui sont à l’économie réelle ce que la communication est à la démocratie, notre pays a loupé un contrat présenté comme celui du siècle pour la fourniture d’usines nucléaires.

Outre notre aversion bien connue pour le nucléaire, répétons que, même dans ce système, cette « perte » est une excellente chose :

- d’une part ce contrat n’était que la moitié du marché total de 40 milliards de $,

- d’autre part, le premier comme le second étaient assortis de délais de paiement tels que notre pays y aurait perdu sa culotte,

- Enfin, la solidité actuelle de la finance du Golfe est sujette à caution comme l’a montré la récente crise de Dubaï.


2 – LA DETTE EXPLOSE :

La dette publique de la France a atteint à la fin du troisième trimestre un nouveau sommet à 75,8% du produit intérieur brut (PIB). C’est là une jolie ascension réussie par Sarkozy dans sa version varappe qui dérape !! Comme on ne change pas une équipe…qui perd, notre dette devrait se poursuivre sa grimpette dans les prochaines années.

Calculée selon les critères européens de Maastricht et qui recouvre les comptes de l’Etat, de la Sécurité sociale et des collectivités locales, la dette publique de la France s’établit donc 75,8% du PIB. Elle se montait, fin septembre à 1.457,4 milliards d’euros, en hausse de 29,4 milliards en trois mois, a annoncé mercredi l’Institut national de la statistique (Insee). Ces 75,8% du PIB, représentent tout de même 1,9 point de plus qu’à la fin juin et ils explosent le seuil de 60% autorisé par le pacte de stabilité européen.

D’après la loi de finances pour 2010, la dette publique devait passer de 67,4% fin 2008 à 77,9% du PIB au terme de cette année. Le gouvernement tablait sur une dette à 84% du PIB pour l’an prochain. Mais c’était avant d’annoncer son grand emprunt, qui devrait la faire monter encore d’environ un point. Cette progression devrait se poursuivre au moins jusqu’en 2013 (91%).

Un déficit public énorme :

Le déficit public français atteint aussi un niveau record: il est officiellement attendu à 8,2% du PIB cette année et à 8,5% en 2010.

C’est donc avec un plaisir non dissimulé que nous rappellerons que la Commission européenne a demandé à la France de ramener son déficit sous le seuil autorisé de 3% du PIB d’ici 2013. Ce délai a d’abord été jugé « irréaliste » par Paris mais la France a fini par accepter de s’y plier. Le gouvernement français prévient toutefois qu’il ne pourra respecter cette échéance qu’à condition de renouer avec une croissance forte dès 2011, répétant qu’il est hors de question pour lui d’augmenter les impôts.


Là, on voit des tas de nez qui s’allongent !! Passer de 8,5 % en 2010 à 3 % en 2013 est strictement impossible !

Quant à la croissance dont on nous rebat les oreilles, on l’attend toujours !! Les chiffres rikiki annoncés actuellement laissent prévoir une « croissance » de l’ordre de « 0,quelque chose % » !! Les déficits vont donc continuer, l’explosion de la dette itou : autre explosion attendue, hélas, LE CHÔMAGE !! Car, en France, pour que la destruction d’emploi s’arrête, il faut une croissance de l’ordre de 2,5 %

LE P’TIT EST DONC DANS LA NASSE SAUF ……S’IL NOUS MENT ENCORE !!

Car, en effet, Sarkozy a annoncé l’organisation en janvier d’une conférence nationale sur les moyens de résorber les déficits et la dette, afin de respecter les engagements européens de la France.

Objectif : les retraites !!

Cette fois, on va y avoir droit ! En dépit de toute réalité économique, les retraites vont ressortir du chapeau !

Car c’est le clou du spectacle Sarkozyen : « Travailler plus pour gagner moins » !! En effet, quant on allonge le temps de vie au travail alors que l’on sait que le chômage va augmenter, il est sûr que de nombreux travailleurs seront contraints d’arrêter leur carrière avant l’âge fatidique.

C’EST Là LE PIÈGE !!


La vérité c’est qu’ils partiront avec une retraite amoindrie n’ayant plus la possibilité d’obtenir suffisamment d’annuités !

N’empêche que nous prenons les paris que la question des retraites sera au menu des vœux et du réveillon présidentiels !

LA TAXE CARBONE :

Sale cadeau de fin d’année, le Conseil Constitutionnel retoque cette huitième merveille du Sarkozysme !! La baffe !!

Nous ne pouvons bouder ce plaisir de vous citer « nos sages » !!

Dans sa décision n° 2009-599 DC ( cliquez pour la lire) du 29 décembre 2009, le Conseil constitutionnel motive en effet sa décision d’annuler la contribution carbone de manière imparable.

Considérant le système d’exonération proposé, le point 82 insiste sur une rupture caractérisée devant les charges publiques : nous vous le citons :

“Considérant que des réductions de taux de contribution carbone ou des tarifications spécifiques peuvent être justifiées par la poursuite d’un intérêt général, tel que la sauvegarde de la compétitivité de secteurs économiques exposés à la concurrence internationale ;

que l’exemption totale de la contribution peut être justifiée si les secteurs économiques dont il s’agit sont spécifiquement mis à contribution par un dispositif particulier ;

qu’en l’espèce, si certaines des entreprises exemptées du paiement de la contribution carbone sont soumises au système d’échange de quotas d’émission de gaz à effet de serre dans l’Union européenne, il est constant que ces quotas sont actuellement attribués à titre gratuit et que le régime des quotas payants n’entrera en vigueur qu’en 2013 et ce, progressivement jusqu’en 2027 ;

qu’en conséquence, 93 % des émissions de dioxyde de carbone d’origine industrielle, hors carburant, seront totalement exonérées de contribution carbone ; que les activités assujetties à la contribution carbone représenteront moins de la moitié de la totalité des émissions de gaz à effet de serre ; que la contribution carbone portera essentiellement sur les carburants et les produits de chauffage qui ne sont que l’une des sources d’émission de dioxyde de carbone ;

que, par leur importance, les régimes d’exemption totale institués par l’article 7 de la loi déférée sont contraires à l’objectif de lutte contre le réchauffement climatique et créent une rupture caractérisée de l’égalité devant les charges publiques.”

En clair, Sarkozy qui est monté en première ligne sur ce texte a exonéré ses potes : les patrons et quelques lobbies bien votants comme les péquenauds de la FNSEA, les transporteurs et tout le poujadisme ambiant !!

Sarkozy, vraisemblablement profil bas et démocrate en diable nous annoncera donc une nouvelle loi qui tiendra compte, bla, bla, bla, bla, bla, bla….

Ce soir regardez bien votre écran ! Sarkozy sera ….VERT !!

Article complet par Guy Dutron ? Cliquez ICI.

Informations supplémentaires