Avec la mairie, qu’est-ce qu’on rit ! (vingt-et-unième salve)

Ils veulent nous faire mourir de rire, mais heureusement pour eux, le ridicule ne les tuera pas !


Humour bondynois, 1ère tentative (Devoir de mémoire)

Le dernier édito du maire dans REFLETS a de quoi étonner : "Budget 2009, une année encourageante". On y apprend que la ville dégage un excédent de 7,5 millions... Il y a deux mois, il écrivait un  autre édito : "L'Etat nous étrangle". Plusieurs questions : si la ville a plus que nécessaire, pourquoi avoir augmenté les impôts ? Est-ce la même personne qui a écrit l'édito d'avril et celui de février? Et surtout la personne qui écrit le dernier édito a-t-elle lu les éditos précédents? Ou encore : pourquoi ne pas améliorer les services publics plutôt que de dégager des excédents?

 


 

Humour bondynois, 2ème tentative (Poli ti' chien)

Un fidèle lecteur nous transmet cette définition des moutons de Panurge, prise sur le net. Attention toute ressemblance avec les élus du PS qui nous envoient la même réponse sur les impôts, signée par chacun d'eux, ne serait pas nécessairement fortuite...

Se comporter comme des moutons de Panurge, c'est faire la même chose que les autres, suivre une mode, se conformer à une idée dominante, en éliminant tout sens critique.

Dans un troupeau de moutons, lorsque la tête du troupeau change de direction, les autres suivent 'bêtement'.

Au point que, lorsque des éléments paniqués par un quelconque prédateur, se dirigent vers un ravin ou une falaise, les autres suivent et tout le troupeau 'se suicide' sans qu'un seul se pose la question de savoir s'il fait bien de se jeter dans le vide, comme les autres (notez bien que, vu leur état, personne n'est allé ensuite leur demander pourquoi ils avaient agi aussi stupidement. Et puis peut-être qu'entre se faire croquer par le loup et s'offrir une courte mais sympathique chute libre, leur choix était vite fait. Allez donc savoir...).

Panurge est un héros de Rabelais qui, pour se venger d'une altercation avec le propriétaire d'un troupeau, a proposé de lui en acheter le chef, la plus belle bête, alors qu'ils étaient ensemble sur un bateau pour une traversée.

Une fois l'animal payé, Panurge l'a jeté à l'eau.

Bien entendu, les autres moutons, d'eux-mêmes, l'ont immédiatement suivi et tous se sont noyés.

 


 

Humour bondynois, 3ème tentative (Elections : piège à tribune)

Nous savons que c'est dur pour les élus de trouver des choses intéressantes à dire aux Bondynois : chaque mois il faut faire un article pour la dernière page de REFLETS. Heureusement il y a eu les élections, ils n'ont pas écrit. Mais ça recommence, du coup ils parlent tous de leur score. Et après on se demande pourquoi les électeurs s'abstiennent !

 


 

Humour bondynois, 4ème tentative (Copieurs)

On ne l'avait pas remarqué la fois passée sur la démocratie locale mais il semblerait bien que le journal municipal fasse désormais un compte rendu du conseil municipal. Comme nous ? Sachant qu'ils ont deux ans de retard, peut-on supposer qu'ils défendront nos idées dans deux ans?

Espérons déjà qu'ils ne se contenteront plus de donner seulement la parole à la majorité municipale, ce n'est pas une publication publicitaire du maire, normalement.


 

Humour bondynois, 5ème tentative (Devoir de mémoire 2)

Devant la mairie vient d'être terminé un parking. Ca devait être le 1er avril qu'a été posé un panneau expliquant  que 55 logements allaient y être construits. Espérons qu'il ne prenne pas au maire l'idée de détruire le futur bâtiment une fois construit pour y refaire un parking !

Blague à part, le gâchis dû à ce revirement, c'est pour dépenser l'excédent de 7,5 millions ? 

Informations supplémentaires