Avec la mairie, qu’est-ce qu’on rit ! (vingt-cinquième salve)

Ils veulent nous faire mourir de rire, mais heureusement pour eux, le ridicule ne les tuera pas !


Humour bondynois, 1ère tentative (manifestement réfléchi)

Echange (véridique) entendu quand le cortège de Bondy est passé à proximité du PS lors de la manifestation parisienne :

- Tiens, il y a même des socialistes.

- Mais, non, c'est pas des socialistes, c'est le PS.


Humour bondynois, 2ème tentative (on ne demande pas son âge...)

Le débat sur les retraites relance la question de l'âge de nos élus. Combien s'apprêtent à aller au-delà de 60 ans? Normal, direz-vous, ce n'est pas un travail. Pour certains, c'est seulement de la figuration.


Humour bondynois, 3ème tentative (Tu l'ignores mais c'est normal)

Une délégation palestinienne est venue à Bondy, vous ne le saviez pas ? C'est normal, nos conseillers municpaux attendent encore le programme de visite des Palestiniens, une semaine après qu'elle a eu lieu... Qui a peur que les Bondynois s'y intéressent?


Humour bondynois, 4ème tentative (Oh ! Tu passes à la télé)

La police s'est plaint que Bondy autrement la filme en train de gazer des lycéens pacifiques. Trop habituée à TF1, mais il n'y a pas que Jean-Pierre Pernaud qui a le droit de filmer...


Humour bondynois, 5ème tentative (Trop de télé tue la télé)

Notre bon mai(t)re court de plateau en plateau... Confus à "Cdans l'air", carrément dézingué dans "Capital", critiqué par Aubry à "Mots croisés", voilà l'espoir d'une brillante carrière d'acteur qui s'éloigne...


Humour bondynois, 6ème tentative (J'ai rien à dire et je voudrais en parler)

L'UMP et le PCF n'ont pas livré de tribune à REFLETS le mois dernier. Jusqu'à maintenant le fait de n'avoir rien à dire ne les empêchait pourtant pas d'écrire.

Informations supplémentaires