Avec la mairie, qu’est-ce qu’on rit ! (vingt-septième salve)

Ils veulent nous faire mourir de rire, mais heureusement pour eux, le ridicule ne les tuera pas !


Humour bondynois, 1ère tentative (Savoir écouter)

Dans sa quête du califat, Mme Thomassin s’est énervée en voyant les citoyens empêcher la privatisation de l’eau pour 12 ans, on l’entend même sur une vidéo prononcer le mot de « fascistes » … Elle réitère à l’écrit en comparant les joyeux militants de l’eau à l’extrême-droite. Plusieurs participants ont déjà dénoncé la gravité, la démesure et surtout la bêtise de tels propos. Ajoutons qu’en démocratie quand les élus craignent la mobilisation des citoyens, c’est qu’ils ne sont plus tout à fait leurs représentants.


Humour bondynois, 2ème tentative (Savoir compter)

Mme Thomassin, première adjointe PS au maire, explique aux caméras qu’il a fallu 3 ans à Paris pour faire sa régie. Faux ! 2 ans. Ce qui explique la demande d’une convention de 2 ans de la part des partisans de la régie publique. Tout leur est bon...


Humour bondynois, 3ème tentative (Savoir se taire)

Messieurs les conseillers de la majorité, quelle avalanche de discours ! Chaque conseiller veut prendre la parole pour accuser les partisans de l’eau. On appelle ça fayoter pour faire bonne impression au patron. Alors au moins évitez de venir auprès de nous ensuite vous excuser en douce. C’est vraiment une double peine pour nous.


Humour bondynois, 4ème tentative (Savoir comprendre)

Il ne manquait plus que Mme Guigou ! Un débat public du PS réunissait le président du 93, M. Bartolone, le maire de Bondy Gilbert Roger et le maire de Clichy, Claude Dilain sur le médiatique sujet de la révolte des banlieues en 2005. Est-ce une difficulté à gérer le positionnement gauche-droite sur l’eau,  il n’y avait qu’une soixantaine de participants (et nous sommes gentils). Le PS, ça eût payé, mais ça paie plus !

(après vérification, il apparaît que Mme Guigou était aussi présente... il ne manquait donc que les participants)


Humour bondynois, 5ème tentative (Savoir tout court)

Laurent Quinet, conseiller communautaire PS (ex-MODEM) s’énerve contre ceux qui ne connaîtraient pas le dossier de l’eau, après que Bondy autrement ait rapporté ses propos en réunion publique où il avouait ne pas bien connaître le dossier. Il ajoute pour faire la leçon qu’il faut être membre du SEDIF pour faire une convention. Bien sûr que non, les membres n’ont justement pas besoin de convention… puisqu’ils sont membres !


Humour bondynois, 6ème tentative (Savoir dire tout et son contraire)

Encore Sylvine Thomassin : elle explique sur son blogue qu'une convention est impossible avec le SEDIF. Pourtant elle déclare devant les caméras que le SEDIF refuse de signer si Est ensemble ne s'engage pas à réadhérer... Alors si le SEDIF doit faire un courrier en refusant la convention, c'est que légalement elle est possible, non? D'ailleurs, Est Ensemble s'apprête à passer une convention avec le SEDIF, pour la période précédant la réadhésion... Alors, incompétence ou mensonge?

 

Informations supplémentaires