Avec la mairie, qu’est-ce qu’on rit ! (vingt-neuvième salve)

Ils veulent nous faire mourir de rire, mais heureusement pour eux, le ridicule ne les tuera pas !


Humour bondynois, 1ère tentative (Discrétion)

Le mardi 1er février, le soir, les locataires ont été informés que le maire venait inaugurer la destruction de l’immeuble rue Jean Moulin… le lendemain matin ! En même temps, comme le projet s’est fait sans eux, c’est moins grave. Ce n’est pas leur quartier, quand même, non ?



Humour bondynois, 2ème tentative (Ostentatoire)

Mme Thomassin qui deviendra calife à la place du calife en septembre raconte sur son blog qu’elle a vu le film sur les moines de Tibhirine. Elle fait précéder son commentaire par une citation de la Bible… Si son blog n’était pas défini comme celui de la « première adjointe au maire de Bondy, conseillère générale », ce ne serait pas contradictoire avec l’idée que chacun peut se faire de la laïcité.


Humour bondynois, 3ème tentative (Probabilité)

Lors de son discours des vœux, le maire a expliqué que les cours de l’université populaire faisaient salle comble. Prenons les quatre pour lesquels nous avons l’info : les 3 sur l’urbanisme ont plafonné à 7 présents, un autre sur la république s’est fait devant 10 personnes. Comment le maire se permet-il de donner une fausse info, alors ? C’est bien joué : qui peut savoir qu’il y a peu de monde, dans la mesure justement où peu de gens sont là ?

 

Humour bondynois, 4ème tentative (Inspiration)

Dans le dernier REFLETS, les élus du PC parlent du budget de Bondy. C’est un vrai plaisir de voir qu’ils traitent une question bondynoise : d’habitude cela ne concerne que des thèmes hors Bondy, à croire qu’ils vivent ailleurs ou n’ont rien à dire sur la ville. Zut, finalement c’est le résumé d’un tract national intitulé Des ressources nouvelles pour les services publics locaux ! Les petits coquins !

Informations supplémentaires