Avec la mairie, qu’est-ce qu’on rit ! (trente-septième salve)

Ils veulent nous faire mourir de rire, mais heureusement pour eux, le ridicule ne les tuera pas !

 



Humour bondynois, 1ère tentative (hasard?)

Bondy autrement vous invite à ses voeux le samedi 21 janvier 2012 (à 15h30 salle Chauzy). Encore une taquinerie de faire ça le jour anniversaire de la mort du roi ? Tout de même où va se nicher l'esprit de ces gens-là... En même temps quand on se prend pour Marie-Antoinette...




Humour bondynois, 2ème tentative (carosse)

Pour continuer dans l'acerbitude et la grincitude qui nous sont familières, sachez que la conseillère municipale qui habite l'avenue Carnot a trouvé sur le marché (libre et non faussé) un monospace dont la longueur égale la largeur du trottoir additionnée à la largeur de la piste cyclable (vous suivez, dans le fond ?). Quand monsieur sort la voiture et attend que madame ait fermé le portail et soit sortie par la petite porte, les "circulations douces" sont totalement embolisées. Même un passant mince et svelte ne peut pas réussir à se glisser entre le portail et la voiture. Ca ne mériterait pas un poste de dix-huitième adjoint ?



Humour bondynois, 3ème tentative (langoustes)

Le journal de la maire, REFLETS, explique que le PLU a été réalisé en concertation avec la population. Quels blagueurs ! Si la population avait participé à la décision, elle le saurait, non ? Et il n’y aurait pas besoin de le dire dans REFLETS… Ils ne nous prendraient pas pour des langoustes, parfois, comme on dit à Toulouse ?



Humour bondynois, 4ème tentative (les mauvais plans)

Petit problème avec la toute nouvelle place de la gare où les travaux menés en grande concertation avec les commerçants et les habitants aboutissent à ce que les réservations pour les arbres se trouvent pile à l’emplacement des stands. Il va donc falloir refaire. Et si on avait demandé aux  habitants ?




Humour bondynois, 5ème tentative (ch’te jure)

Emouvante citation de la maire dans l’édito de REFLETS : « je veux vous redire ma détermination à faire en sorte que tous les Bondynois participent aux changements en cours et en profitent ». Quand on sait comment elle refuse d’entendre les critiques sur les containeurs enterrés (source d’insalubrité) ou les délibérations illégales qu’elle fait voter (le rapporteur public du tribunal le lui a cruellement rappelé…), on se dit qu’elle confond le numéro de janvier et celui d’avril avec son traditionnel poisson…

Informations supplémentaires