Un sondage BVA a lieu ces jours-ci à Bondy.

 

Les questions portent notamment sur l’image de la ville ( dégradée, plutôt dégradée, etc.), l’opinion concernant l’avenir de la ville (pessimiste, très pessimiste, etc.), la qualité de vie à Bondy (attractive, pas du tout, plutôt…), l’environnement, l’image nationale et internationale de la ville, le coût de la vie à Bondy (cher, plutôt cher, pas assez cher…).

 

Un bilan est demandé sur les jeunes, le sport, le 3ème âge, les transports en commun, les crèches, les centres de loisirs, la jeunesse, la culture, les familles, les commerces, les espaces verts, les réaménagements (ferme Caillard, éco-quartier De Lattre, stade Robert Gazzi, école Camille Claudel).

Une question carrément saugrenue est aussi posée : "Trouvez vous la maire, sympathique, dynamique, sérieuse, qui connaît ses dossiers?"… Euh... Là nous avons commencé à nous demander si ce n'étaient pas nos impôts locaux qui avaient payé ce sondage !

D’autres questions concernent d’anciens candidats et les chefs de groupes politiques au conseil municipal.

 

Alors, qui a pu demandé ce sondage ? Qui l’a payé ? Avec quel argent ?

 

C'est la raison de notre courriel suivant à la maire de Bondy :

Madame la maire,


Le sondage de BVA qui a lieu à Bondy ces jours-ci a-t-il été commandé par vos soins ? A-t-il été payé sur vos propres deniers ? Ou par la ville ? Dans ce cas, pourquoi n’avoir pas demandé au conseil municipal avant d’engager ces frais ? Si c’est l’argent public qui a financé ce sondage, vous devrez rendre publics les résultats.

Surtout, si vous n’étiez pas si méprisante de l’opinion des Bondynois, il n'y aurait pas besoin de payer ce sondage.

Salutations citoyennes,

Hakim Kadri et Dominique Pierronnet, conseillers municipaux de Bondy autrement.

Informations supplémentaires