Nadir KITATNI relaxé par "manque de preuves"

 

En très léger différé du Tribunal de Grande Instance de Bobigny : Nadir KITATNI - qui avait été accusé par trois élus de la majorité municipale de Bondy d'avoir proféré des menaces de mort pendant le conseil municipal du 22 mars 2012 - vient d'être relaxé.



Nadir était resté en garde à vue 53 heures du lundi 13 h au mercredi 18h et n'avait pas pu assister au meeting de François Hollande le lundi soir.

Le cabinet de la maire avait déclaré dans Le Parisien du 29/03 : « Nadir Kitatni perturbe systématiquement le conseil municipal depuis des mois. Son exaltation coutumière a atteint les limites du raisonnable. Lundi nous recevions François Hollande. Nous ne pouvions pas prendre le risque qu’il perturbe le meeting ».


Plus de précisions prochainement...



Informations supplémentaires