Conseil municipal du 18 avril 2013

Une question de Nadir Kitatni sur le patrimoine de la maire, nos interventions résumées sur le personnel communal, les jumelages, le projet d'hôtel d'entreprises, l'urbanisme... Sans oublier trois traits d'humour involontaire de la maire, et une remarque pertinente, ça méritait d'être souligné.



13-1 : Compte rendu du conseil municipal du 28 février 2013 (vous pouvez retrouver notre compte rendu de ce conseil en cliquant ici).


Le compte rendu est rédigé en votre large faveur. Il est écrit que vous avez calmé vos élus alors que vous les avez cautionnés en séance. Il apparaît des huées lorsque l’opposition a décidé de quitter le conseil : d’où provenaient-elles ? Nous y étions pourtant mais nous ne les avons pas entendues...

Nous votons CONTRE.


13-2 : Marouane Barghouti et Léa Tsemel citoyens d'honneur de Bondy

Il s'agit de deux militants pour les droits de l'homme et la reconnaissance de l'état palestinien.

Hakim Kadri intervient pour Bondy autrement : Nous sommes bien favorables mais l’action semble bien trop symbolique. Qu’est-il envisagé pour impliquer la population bondynoise dans ce rapprochement ?


13-4 : Sortie d'inventaire

Hakim Kadri rappelle : La réforme de véhicules de marques françaises non remplacées continuent de nous interroger. Je vous avais exposé mes regrets sur cette question au précédent conseil. Nous n’hésitons pas à soutenir des employés en difficultés (PSA) mais nous devons aussi défendre les entreprises françaises pour qu’elles produisent et favorisent l’économie du pays. Au niveau local, nous soutenons les petits commerces, librairie, garage auto, boucherie….et nous devons continuer cette démarche. Nous avons un marché avec un loueur auto et nous devons donc exiger que notre parc autos contiennent aussi quelques voitures de marques françaises. Rien ne nous empêche de revoir ce marché.


13-5 : Subventions aux associations culturelles

Nous votons POUR.


13-6 : Subvention aux associations

Sidi Selles, du PS, explique que ce dossier montre bien que la mairie fait beaucoup d'efforts pour les associations.

Vincent Duguet, de Bondy autrement, répond que c'est tout le contraire : les sommes ne sont pas celle de la commune, c'est l'Etat qui les donne justement ! Et il s'agit de 55.000€ pour toute la ville, ce n'est pas suffisant pour les associations de la ville. Notre élu demande ensuite qu'il puisse y avoir un vote séparé selon les associations. En effet, le Rocher 93 se propose de réévangéliser les banlieues sur le vide laissé par les pouvoirs publics. Il est temps que la mairie et l'Etat jouent leur rôle, notamment en terme de soutien scolaire.

La maire refusera de séparer les dossiers et elle défendra les charismatiques catholiques en disant : « si un jour, je devais avoir la preuve... ». Madame la maire n'est décidément pas bien renseignée...


13-7 : Subvention de l'Etat

1500 personnes à Neubeurger, 3500 à Bondy-Nord….c’est WOODSTOCK en 2013 . Nous avons des doutes sur les chiffres présentées tout comme les 168€ restant sur le compte de Manuel VALLS à la fin du mois !


13 – 9 : Réorganisation de la Direction Générale de la mairie

Le Comité Technique Paritaire s'était abstenu sur ce projet. Signalons que le dossier est passé il y a un an. Il n'y a donc pas urgence à créer un poste supplémentaire de directeur général adjoint.

C'est pourquoi nous nous abstenons également.

Sylvine Thomassin explique que si elle a attendu un an, c'est parce que « on prend notre temps pour respecter les élus ». Humour. Elle ajoute que le CTP ne s'est pas opposé, il s'est abstenu, il faut seulement prendre ce vote comme une attente (et pourquoi pas comme un vote positif enthousiaste !?).

L'UMP vote CONTRE, Bondy autrement s'abstient (malgré le risque d'incompréhension de la maire).


13-10 : Loisir du personnel communal

Le personnel a choisi un organisme mutualisateur.

Ca ne change rien au fait que la ville peut donner plus.

La maire signale que les sommes passent de 25.000 € à 226.000€.

C'est vrai. C'est la première fois que sa réponse à nos remarques aura été pertinente, ça méritait d'être souligné.


13-11 : Modification de la convention entre les polices municipale et nationale

Nous votons CONTRE. Nous attendons toujours la réflexion d'ensemble sur cette question...


13-12 : Modification du Plan Local d'Urbanisme (PLU)

Nous rappelons d'abord nos quatre priorités en terme d'urbanisme :

1) Donner un habitat digne aux Bondynois.

2) Faire la ville ensemble en la décidant tous. Si on demandait aux habitants de décider de leur quartier ? N’est-ce pas exactement ce qui se fait quand les habitants sont « respectables », on n’imagine pas ainsi qu’on impose aux citadins des villes riches des destructions massives décidées en haut-lieu.

3) Faire la ville ensemble en se mixant les uns les autres, et les activités entre elles, pour « faire ville », pas chacun dans son coin, mais avec du lien social.

4) Permettre aux quartiers de vivre en redonnant le plaisir de la ville, cela demande un « centre », un lieu de rencontre, de vie, des habitants par quartier, cela peut être une place où il y a une installation municipale, une maison de quartier, avec un jardin public, la terrasse d’un café.

Enfin nous donnons la liste des bâtiments dont Bondy écologie demande qu'ils soient intégrés au patrimoine protégé : 7 rue du potager, 6 et 4 place du 8 mai 1945, 89 rue Roger Salengro, angle des rues Salengro et Fraternité, 129-131 rue Edouard Vaillant, 10 rue Philéas Collardeau.

Philippe Gauthier, du groupe Europe Ecologie les Verts, intervient au nom de son groupe pour annoncer qu'il votera CONTRE : les gens ne sont pas entendus (nous ne dirons pas qu'il a tort).

Maribé Durgeat, du même groupe, pose le problème du stationnement rue Carnot et demande une désurbanisation. Sur le PLU, elle trouve que c'est impossible dans la majorité municipale.

Stephen Hervé, de l'UMP, remarque que la participation est quasi nulle dans les enquêtes publiques.

Sylvine Thomassin, la maire PS, estime que le manque de participation est une marque de confiance des habitants. Deuxième séquence humour de la soirée.


13-13 : Préemption du bien appartenant à la MGEN

Bondy autrement s'est inquiétée de ce projet : il s'agit d'acheter un bâtiment de la MGEN (Mutuelle Générale des Enseignants) pour 1.600.000€ et 50.000€ de frais d'agence. Ce bâtiment serait revendu à Bondy Habitat qui en ferait un hôtel d'entreprises. Or cette promesse électorale était faite par les élus de la mairie : pourquoi le faire payer aux locataires de Bondy Habitat ?

Nous avons beaucoup de doutes sur la viabilité financière de ce projet : l'échec du Bâtiment Industriel Locatif aux Coquetiers nous fait craindre la même évolution, c'est-à-dire les dettes des structures accueillies.

Autre question : le projet final coûterait 2.800.000 € aux locataires de Bondy Habitat. On parle aujourd'hui de 50 logements en plus, toujours pour 2.800.000 €. Le premier prix était-il surévalué ? Comment expliquer que ça coûte le même prix en rajoutant la construction de 50 logements ?

La maire répondra que ce ne sont que 10 logements supplémentaires...

Ce qui ne fait qu'augmenter nos doutes, d'ailleurs.


Question orale de Nadir Kitatni sur le patrimoine de la maire (vous pouvez même voir la vidéo en cliquant ici)

A la fin du conseil municipal, Nadir Kitatni avait déposé une question. En son absence, c'est notre élu Hakim Kadri qui l'a lue : « En cette période de transparence politique, pouvez-vous donner aux membres du Conseil Municipal, l'ensemble de vos indemnités (Maire, Vice-Présidente du Conseil Général...) ainsi que la totalité de votre patrimoine ?

Concernant ses indemnités, la maire répond qu'on n'a qu'à chercher. Concernant le patrimoine, elle attendra que la loi l'y oblige. A part ça, elle est d'accord avec le projet. Mais elle préfère attendre.

C'était le troisième moment humour de la soirée qui se finit ainsi.

Informations supplémentaires