Conseil municipal du 26 septembre 2013


Alors que les rythmes scolaires provoquent des difficultés, voire des risques graves, dans les écoles, alors que des habitants furieux de La Bruyère se sont fait entendre, la majorité municipale est toujours aussi sourde aux Bondynois. La maire et son mari ricanent, font du bruit pour empêcher d'entendre l'opposition, la grande classe. Ca n'empêche pas tout ce beau monde de confirmer les TAP (nouveaux rythmes scolaires), de payer 40.000€ de nouvelles caméras qui ne règleront pas l'insécurité, ou d'augmenter le travail du dimanche... Un peu obligés pourtant de reconnaître que nos remarques sont intéressantes. Lamentables.


13 – 1 Bilan 2012 du Médiateur de la Ville

Précisons que le médiateur est membre de la liste municipale actuelle du parti socialiste, très indépendant, donc. Il reconnaît lui-même qu'il calme les gens même s'il ne résout pas leur problème...


13 – 13 Régie Cinéma Malraux - Demande de décharge de responsabilité et de remise gracieuse formulée par Monsieur BAUSSAN Didier

Sur ce dossier nous nous sommes abstenus, un régisseur touche une prime pour cette fonction, il est surprenant de formuler une demande de décharge de responsabilité et d’une remise gracieuse de 90,75€.


1 3 – 14 Dissolution de la Caisse des écoles

Pour Bondy autrement, Hakim Kadri a rappelé : « Bien que la loi nous autorise à dissoudre notre caisse des écoles et bien que cela ne soit pas une obligation, le groupe Bondy-Autrement souhaite conserver « l’esprit » de celle-ci . Nous relevons dans son article 15 « qu’une caisse des écoles peut encourager, faciliter la fréquentation de l’école par des récompenses aux élèves assidus et par des secours aux élèves indigents ». Sur ce point, nous avons une pensée profonde et en complète opposition à celle du ministre de l’intérieur « socialiste » de notre pays pour les enfants issus des communautés des gens du voyage, de la communauté Roms et bien d’autres. Notre caisse pourrait toujours contribuer à la scolarisation de ces enfants. » Nous avons donc voté CONTRE.


13 – 15 Budget 2013 - Budget principal - Approbation de la Décision modificative n°1

Voilà un dossier financier qui serait passé discrètement si nous n'avions pas fouillé dedans. On apprend dans des documents annexes que nous avons demandés aux services municipaux que les TAP (« Temps d'Activité Périscolaires », c'est-à-dire les nouveaux rythmes) coûteront 1.900.000 € à la ville pour cette année scolaire, sachant que l'état apporte 900.000 € (cette année), il restera dont un coût d'un million pour la commune. De quoi financer la cantine gratuite toute l'année pour tous les élèves. Mais la mairie a fait un autre choix !

Evidemment nous votons CONTRE.


13 – 16 Attribution de subventions aux associations

Nous demandons comme d'autres élus un vote séparé concernant LE ROCHER. En effet, cette association financée notamment par l'argent public de la mairie a été fondée par la « Communauté Emmanuel » qui se revendique du Renouveau Charismatique Catholique, même s'ils oublient de le mentionner sur leur site internet... Voici ce qu'on peut lire dans la presse à leur sujet : " Leur moteur c'est leur foi"

" S’ils proposent une aide très concrète, ces jeunes sont animés par leur foi et la volonté de "bâtir une civilisation de l’amour". L’association est non confessionnelle mais ses membres s’appuient sur la prière tout au long de leur mission. Chaque matin, ils confient leurs voisins dans la prière, de façon très simple et très concrète. Ils s’appuient sur l’adoration et sur la louange pour offrir leur journée à Dieu. Selon eux, "le Seigneur donne de l’énergie pour travailler". Nous avons voté POUR toutes les autres subventions sauf celle-ci (comme Bondy démocratie et Emergence). Le PC s'est abstenu (courageusement...), le PS, l'UMP, le MODEM et les Verts ont voté POUR ! Nous avons un conseil municipal qui est timide sur les valeurs de la République. Imaginons que des concitoyens musulmans lancent la même initiative, que leur répondra la maire ? Qu'elle défend la laïcité ?


13 – 17 Demande de subvention dans le cadre du Fonds Interministériel de la Prévention de la Délinquance (FIPD)

Il s'agit d'acheter 6 nouvelles caméras et un nouveau logiciel, pour un coût de 70.000€ en tout, dont 42.000€ à payer par la mairie.

Après les habituelles jérémiades du PC et des Verts (qui ne s'opposent à la maire que sur ce dossier), Bondy autrement a posé la question gênante : « Veut-on résoudre les problèmes d'insécurité ou calmer les gens? ». Si l'on veut résoudre l'insécurité, on pourrait mettre un policier à la place de chaque caméra, parions que ce serait plus dissuasif. Mais s'il ne s'agit que de rassurer les passants, même des caméras en panne (comme à la gare) peuvent faire l'affaire. On trompe les gens, on ne règle rien.

Le PS nous dit que les gens réclament de la vidéo-surveillance... Comme c'est étrange, quand les parents et les enseignants demandent à reporter la réforme des rythmes scolaires, on ne les écoute pas, quand les habitants protestent contre les impôts, on ne les écoute pas, mais quand il s'agit de la vidéo-surveillance, il faudrait « écouter les gens »... Quand nous parlons de démocratie, cela suppose un débat informé citoyen avant, et ensuite des évaluations régulières des décisions et de leur efficacité. Rien à voir avec l'attrape-nigauds qui consiste à détourner les sentiments bruts de façon démagogique.

Rappelons que la Cour des comptes a mis en cause Bondy pour un absence totale d'évaluation de ces caméras, et que la seule affaire rendue publique avait été bidonnée !

Madame Thomassin, la maire PS, confirme d'abord l'absence de tout chiffre sur la délinquance à Bondy depuis 2 ans d'après elle, et nous répond : « Pourquoi dépenserait-on de l'argent si ça ne servait pas ? »

Disons que poser la question ne prouve pas que ça sert... Quant à savoir pourquoi, on peut imaginer que madame Thomassin espère ainsi être élue... Ca ferait une raison suffisante ?


13 – 21 Approbation de la tarification du temps de garderie du mercredi

Hakim Kadri intervient pour Bondy Autrement en indiquant que l'association a reçu de nombreux appels et courriels indiquant parfois même des situations dangereuses pour les enfants : « Dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, vous demandez une participation aux familles pour un temps intégré au TAP. Faut-il comprendre qu’avec cette réforme, que l’école publique, laïque et obligatoire deviendra progressivement payante !

Vous avez souhaité que le Temps d'Activités Périscolaires s’applique dès cette année alors que nous souhaitions plus de temps pour préparer ce nouvel accueil et, ce soir, vous nous demandez, par cette délibération, de mettre à contribution les familles pour supporter des frais de garderie le mercredi matin. En participant très rapidement à cette réforme, notre ville obtient des subventions d’Etat et nous souhaitons vivement que celles-ci soient utilisées pour financer l’ensemble du personnel d’encadrement sur le temps scolaire. »

13 – 22 Approbation des modalités d´intervention des associations dans le cadre des Temps d´Activités Périscolaires (TAP)

C'est un des gros sujets de cette rentrée. Vincent Duguet intervient au nom de Bondy autrement. Premier problème, les activités. Dans une école, des parents se plaignent que les enfants rentrent tous les soirs avec le même dessin. Une maman se plaint que sa fille a demandé danse et sport et se retrouve au club d'échecs. Et on passera sur l'ouverture culturelle produite par l'activité freesbee.

Deuxième problème, la réussite scolaire. Quand Vincent Peillon a proposé sa « réforme », il a insisté sur l'échec relatif des Français dans les évaluations européennes. En quoi cette réforme va-t-elle améliorer quoi que ce soit ? Les programmes sont les mêmes, et il n'y a pas une heure de plus de cours ! On pourrait faire une proposition beaucoup plus simples : que l'école permettent aux enfants de faire tous leurs devoirs « à la maison » en étant encadrés à l'école, cela permettrait enfin aux enfants de toute les familles de profiter de la même aide.

Enfin, la matinée du mercredi. En attendant des avis plus scientifiques, il semblerait que ce soit vraiment fatiguant pour les enfants.

Voilà pourquoi nous votons CONTRE.


Nadir Kitatni (Bondy démocratie) prend la parole : « Il y a 6 mois, nous disions les choses et nous étions présentés comme des fous ! Aujourd'hui, c'est exactement la réalité ! » Il rappelle le cas de Drancy qui a mis en place la cantine gratuite, ville dont Mme Thomassin était élue (en fait elle y a perdu une élection avant que Gilbert Roger la parachute à Bondy pour le remplacer).


Dans un magnifique élan de sincérité, pour la maire qui nous répond, autant faire la réforme en 2013 au lieu d'attendre puisqu'il aurait fallu la faire en 2014 (Hum, c'est logique...).

3 contre : Bondy autrement et Bondy démocratie

5 abstentions : UMP et Emergence

Pour : PS, PC, Verts, MODEM


13 – 23 Temps d´activités périscolaires - Approbation des avenants aux conventions entre la Ville de Bondy et le Cercle de Karaté Français (CKF) et entre la Ville de Bondy et l´Association Sportive de Bondy (ASB)

Philippe Gauthier (EELV) intervient pour nous répondre sur le dossier précédent et synthétise (trop) sa pensée (profonde) : « la journée de l'enfant est liée à la réussite scolaire ! ». Nous n'avons toujours pas compris ce que ça voulait dire, merci de contacter la rédaction pour ceux qui y parviendront.


13 – 24 Modification du tableau des effectifs

Nous nous sommes abstenus, dans l'attente d'un débat sur le personnel communal (demandé depuis 6 ans)


13 – 25 Modification du Régime Indemnitaire des employés communaux

Nous votons POUR.


13 – 26 Approbation de la rémunération des activités périscolaires et des ALSH (centre de loisirs)

Comment expliquer qu'un animateur de la garderie du matin gagne 17,72 brut de l'heure alors qu'un directeur diplômé de centre de loisirs gagne 11,49€ ?

Ali Zahi (PS) avouera ingénument que la ville ne trouverait aucun animateur le matin pour 40 minutes si elle les payait au même tarif que les autres...

Devant cette inégalité, nous votons CONTRE. Précisons que nous ne proposons pas de baisser les salaires des animateurs mais d'augmenter les autres.


13 – 27 Participation de la Ville à la Prévoyance pour les employés communaux

Nous votons POUR.


13 – 28 Approbation de la démarche relative à l´élaboration du Plan Climat Energie Territorial (PCET) et du bilan carbone

Nous votons POUR.


13-29 jusqu'à 13-35 : Enfouissement des réseaux, participation au financement

Il s'agit de faire payer par la Commune une partie des frais d'enfouissement des réseaux de Numericable, EDF, France Telecom... Ce n'est pas au budget public de payer les installations de ces entreprises qui en tireront des bénéfices. C'est pourquoi nous votons toujours CONTRE ces demandes.


13-36 : Convention gaz concernant l'école du Mainguy

Bondy autrement demande : « Le permis de construire a-t-il été accordé sans être sûrs de l'absence de risque lié au gaz ? »

La maire nous répond « oui ».

Sans commentaire.

Nous votons évidemment POUR que les choses rentrent dans l'ordre.


13 – 37 Approbation du projet de portage immobilier réalisé par OSICA sur la résidence La Bruyère

Vincent Duguet intervient au nom de Bondy autrement pour rappeler que le discours tenu par la mairie a longtemps caché la réalité : les habitants de La Bruyère ne sont pas associés aux décisions qui ont été prises. Par exemple, aucun de ceux qui avaient rencontré l'association n'était au courant de l'achat d'un logement sur place par la mairie ! Au contraire, la colère des habitants présents au Conseil municipal prouve qu'ils ont le sentiment d'être écartés des choix de leur quartier, voire d'être envahis par une mairie qui impose sa présence. Face à tant de défauts, nous nous sommes abstenus.

Fatou Meite (mouvement Emergence) raconte qu'elle est allée sur place à plusieurs reprises voir les habitants, les ascenseurs effectivement ont été refaits mais sont souvent en panne, provoquant une légitime colère. D'autant que les travaux ont créé des fissures dans les parties communes et les logements.

Signalons que le mari de la maire tapait sur sa table pendant l'intervention de Fatou pour empêcher qu'on ne l'entende. Son épouse a laissé faire...


13 – 41 Baux commerciaux des 16 et 17 allée Becquerel – Approbation de la transaction

NPPV


13 – 42 Avis du Conseil Municipal sur la demande de dérogation au repos dominical sollicitée par Immobilière 3F auprès de la préfecture

Il ne s'agit pas de l'astreinte nécessaire mais bien d'une extension du travail le dimanche. Nous y revenons dans le dossier suivant, et votons CONTRE.


13 – 43 Autorisation du travail le dimanche à 7 magasins de la RN3

Nous avons rappelé d'abord qu'acheter ne doit pas être le seul loisir ou lien familial. Il n'est pas nécessaire d'acheter un Iphone le dimanche ou un écran plat.

Il est d'ailleurs gonflé d'entendre l'argument sur les salaires : ce sont les patrons qui refusent d'augmenter les salaires et qui proposent à leurs salariés de gagner plus en travaillant le dimanche.

Ensuite, en élargissant le travail le dimanche à Bondy, la maire crée les conditions pour l'étendre partout : quand toutes les entreprises travailleront le dimanche, il sera impossible pour une entreprise de ne pas faire comme ses concurrentes !

Enfin nous avons demandé à la maire de nous parler de la réunion organisée par la mairie avec les patrons des grandes sociétés de Bondy à l'occasion d'un petit déjeuner pour être formés et ouvrir le dimanche.

En revanche, Bondy n'a pas de pharmacie de garde ouverte le dimanche...

Il ne restait plus que quelques minutes, mais madame Thomassin a réussi à nous étonner. Croyant peut-être nous faire plaisir, elle dit : "Moi-même, je suis pour une certaine frugalité". A 7907€ par mois, qu'est-ce que ce serait si elle était gloutonne !


Ont voté CONTRE : Bondy autrement, Bondy démocratie et le PC

Se sont abstenus (courageusement) : Verts

Ont voté POUR : PS, UMP, MODEM, Emergence

Informations supplémentaires