Image Active

Communiqué de Bondy autrement

 

Lors du conseil municipal du jeudi 26 septembre 2013, un Bondynois du public a insulté la maire.

On ne peut pas cautionner cela, nous l'avons dit en séance. Nous le répétons.


Insulter est l'arme des faibles, comme l'ont montré ceux qui nous ont attaqués : menaces, affiches et pétitions anonymes contre notre élu Vincent Duguet, accusations fausses contre Nadir Kitatni qui a été totalement relaxé par la justice (Nadir Kitatni est un élu qui a quitté la majorité municipale pour rejoindre l'opposition).

C'est servir ceux qu'on croit attaquer en les victimisant et en occultant l'origine du problème : la monarchie municipale.

C'est un combat perdu d'avance contre la maire qui a souscrit avec l'argent des Bondynois des cabinets d'avocats pour 800.000€ par an.

Quant à l'article du Parisien, une nouvelle fois la journaliste s'est laissé abuser par les mensonges que ses amis du PS lui auront dits : Madame Bologna écrit sans s'étonner que chaque Conseil depuis janvier se passe de la même manière, elle n'est venue à aucun, sinon elle saurait que c'est faux, et heureusement d'ailleurs. 

Alors, que faire ? Agir et convaincre par tous les moyens, peser dans le rapport de forces.

Rien ne remplacera l'organisation collective des habitants, les luttes à mener tous ensemble pour faire respecter nos droits.

Le système a plus à craindre de cette mobilisation citoyenne que des coups de colère d'un individu.

Bondy autrement

Informations supplémentaires