Vente de propriétés de la ville, cantine, école et aménagement urbain : la majorité municipale et sa maire toujours méprisants. Même si parfois on peut se demander s'ils cachent la vérité ou s'ils l'ignorent carrément...

 

15.1 : désignation du médiateur de la ville

Pour occuper ce poste de médiateur, Bondy autrement souhaite que le candidat présente une neutralité et que celui-ci n’ait pas occupé de responsabilités politiques dans notre ville sachant que sa mission première est de régler des problèmes avec l’administration communale.

Madame la maire nous répond que M. Attyasse est parfaitement capable de remplir cette mission et que c'est une personne intègre. Précisons que ça ne l'a pas empêché d'être candidat sur la liste du PS...

Bondy autrement ne participe pas au vote.

 

15.7 : demande de garantie communale formulée par Bondy Habitat

Nous profitons de ce dossier sur Bondy Habitat pour rappeler à Madame la maire que nous avons demandé depuis le 7 septembre le rapport de l'agence nationale de contrôle du logement social et que nous ne l'avons toujours pas reçu. D'après des élus de la majorité il y serait question d'indemnités très importantes pour le départ de l'ancien directeur dont le CA n'a pas été informé et la confirmation que l'hôtel d'entreprises à 3 millions n'aurait pas dû être lancé par Bondy habitat.

Réponse de la maire : je viens de signer une lettre qui va vous être envoyée. J'avais jusqu'au 7 octobre pour répondre. Dernière minute: la maire refuse de nous fournir le rapport. Il faudra que nous attendions qu'il soit définitivement publié et accessible.

15.11 : désignation d'un nouveau membre au sein du CCAS

Au regard des derniers résultats électoraux obtenus par l'opposition (52% contre 48%) nous présentons notre candidature à un poste au sein du C.A.

Actuellement il y a 5 membres de la majorité et 1 membre de l'opposition.

Sur 42 votes 40 désignent la liste présentée par la majorité et 2 pour notre candidature.

Pour la liste présentée par la majorité une feuille format A4 et pour nous un petit bout de papier. On voit tout de suite pour qui on vote !!

15.12 : conseils d'école nouvelles désignations

C'est le micmac de la majorité municipale : Bondy autrement ne participe pas au vote.

 

15-21 : Présentation du rapport d´activités 2014 du Syndicat Intercommunal pour la Production et la Livraison Alimentaire pour la Restauration Collective (SIPLARC)

A ce sujet, nos élus posent une question à la maire : il semblerait que le porc ait disparu des repas dans les écoles, qu'en est-il ? La maire s'offusque : nous serions mal renseignés... Pourtant en deux semaines de repas au SIPLARC, pas de porc pour les écoliers, mais trois fois pour les personnes âgées...
Nous ne faisons pas la promotion de la viande : le porc et le mouton sont des viandes grasses, la production de bœuf utilise beaucoup de ressource en eau... Mais pourquoi nier la réalité et ne pas y réfléchir ? S'il y a une décision, qui doit la prendre, les élus ou la maire seule ?

 

15.25 : approbation de l'agenda d'accessibilité de la ville

 

Hakim Kadri intervient pour rappeler que la ville avait jusqu’au 25 septembre pour remettre en Préfecture la liste des établissements accueillant des personnes handicapées. Pour quoi présentons-nous la délibération le 1er octobre ? Depuis, 2005 nous avons accumulé beaucoup de retard en matière de travaux d’accueil des personnes handicapées, à mobilité réduite. Pour le financement, on ne peut pas aller plus vite mais nous aurions dû prévoir. D’ici 2024, espérons que la ville respectera ses engagements.

15.27 : aménagement des groupes scolaires Léo Lagrange et Salengro / Béthinger

Pour notre part, il n'y a pas que le passage en REP qui augmente le nombre d'enfants dans les écoles, mais aussi la livraison constante de logements sur les quartiers. Comment envisager la pose de nouveaux modulaires et l'agrandissement des réfectoires tout en conservant un espace suffisant pour l'accueil des enfants dans les cours et les espaces communs ? Comment peut-on décider de ces installations sans concertation préalable avec les équipes pédagogiques et les parents ?

A-t-on anticipé la création de classes dans les collèges et le lycée ?

La maire répond que l'on peut être fiers des démolitions et d'accueillir les enfants. « L'autopont va être détruit et on pourra habiter sur le canal de l'Ourcq. C'est bien ! Il faut anticiper le changement dans la ville. Une ville qui ne bouge pas est une ville morte. On dirait que certains élus lancent des pierres sur la majorité en les ramassant sur le bord de la route. Pour la prévision des places dans les collèges et le lycée : quand même Mme Pierronnet est-ce que vous croyez que l'on a pas prévu ? Le collège Sellier est prévu pour 600 élèves ainsi que Pierre Curie. »

Stephen Hervé, conseiller départemental LR, rappelle quand même à la maire que des collégiens de Bondy n'ont pas eu de place... Quant au lycée, la maire ne répond, ni concernant les préfabriqués qui remplacent les vraies classes...

15.30 : avenant pour la réhabilitation du groupe scolaire La Noue Caillet

Avant le démarrage des travaux de réhabilitation des travaux de désamiantage se sont avérés nécessaires ce qui a augmenté le montant des travaux de 128 000 euros HT.

Hakim Kadri, de Bondy autrement, demande comment croire que l’entreprise n’avait pas prévu une ligne budgétaire sur la recherche d’amiante avant d’engager des travaux. Encore une fois, nous constatons un manque de suivi dans la construction des dossiers techniques.

Réponse de la maire : « M. Kadri je vais faire appel à vos compétences pour faire les travaux. On ne pas tout prévoir ! ».

La maire est-elle sincère quand elle prétend qu'on ne peut pas prévoir qu'un bâtiment de cette époque a de l'amiante ? Ils en ont TOUS !

Nous votons contre.

 

15.32 : colonie de Saint-Benoit du Sault : Convention de partenariat avec la communauté de communes Marche occitane- Val d'Anglin

Il y a peu de changement par rapport au dernier dossier présenté. Parmi les 3 possibilités sur l’avenir du CVL ST Benoît, la 3ème décision se rapproche tout de même de la 1ère, avec la cession du centre.

Nous regrettons que nous n’ayons plus de personnels communaux sur place bien que nous possédions l’ensemble des biens. La ville a investi depuis de nombreuses années et nous confions tous nos équipements à la C.C du val d’Anglin. Un nombre importants d’élus de la majorité avaient opté pour qu’un couple de gardiens bondynois soit formé pour succéder à M. et Mme COURAT partis en retraite, en prévoyant un nouvel avenir du centre. Trois années se sont écoulées et leur avenir est de retrouver un poste au sein de la ville de Bondy. Nous demandons à ce qu’un traitement humain soit réservé à ce personnel comme à tous les autres.

Réponse de la majorité : en ce qui concerne le couple de gardiens, on ne les a pas forcés à partir là-bas. Il y a eu un appel à candidature auprès des employés communaux pour occuper ce poste. Chacun est libre. Ils sont contents de revenir.

15-34 : avenant pour la réhabilitation du parc relais de bondy

Nous votons contre le centre de surveillance urbain qui n'apportera aucune amélioration pour la vie des Bondynois.

Il n'y aura pas plus de police le soir quand cela est nécessaire.

Nous votons contre

 

15-39 : cession à OSICA du centre social Georges Brassens pour 1 euro symbolique.

Pour Bondy autrement, Dominique Pierronnet intervient en expliquant qu'en vendant à l'euro symbolique la ville perd son patrimoine au profit d'une entreprise privée qui va tirer profit d'un bien public.

Madame la maire trouve que nous intervenons à l'emporte-pièce. « Bien sûr que la ville sait faire. » C'était plus simple de récupérer la rue faite plutôt que de vendre et de racheter.

Vendre une propriété en centre-ville à 1 euro, voilà qui n'est pas agir à l'emporte-pièce...

 

Informations supplémentaires