Le Conseil est précédé par une minute de silence en mémoire de Madeleine Abenzoar, adjointe décédée récemment. De nombreuses personnes de l’assistance n’étaient venues que pour cela et sortent aussitôt après.

Les rangs socialistes sont clairsemés, beaucoup d’élu-e-s ont donné pouvoir.

 

15.2 : Budget principal - Approbation du Budget primitif 2016

Pour Bondy autrement, le budget présenté n’est autre qu’un document comptable qui est totalement abscons ! Nous observons une répartition arrondie à 89 millions d'euros pour le budget fonctionnement et 29 millions pour l’investissement. Les frais du personnel communal s'élèvent à 45 millions. Nous avons conscience des difficultés rencontrées pour faire entrer de l’argent sur notre budget et qu’il soit difficile d’opérer des marges de manœuvre.

Sur ce choix, nous regrettons, à nouveau, l’absence de concertation avec les habitants. Notre position exprimée dans notre programme électoral donne priorité à l’éducation. Au regard des dernières statistiques, la population bondynoise apparaît comme la moins bien diplômée. Nous demandons un développement de qualité d’activités TAP, de nos centres. Nous continuons de nous interroger sur la mise en place de modulaires en lieu et place de véritables classes d’école avec des murs et non de cloisons, nous attendons des installations dignes d'accueillir convenablement les enfants et de leur garantir de véritables conditions d'apprentissage. Sur les 8 secteurs du budget communal, nous réitérons notre demande : donner PRIORITE A L’EDUCATION.

 

Gautier (EELV) : c'est un budget ambitieux Nous rembourserons ce que nous empruntons. Nous ne maîtrisons pas l'augmentation de la population mais nous dépensons 16 % du budget pour l'éducation et 8 % pour la jeunesse.

 

Badoux (PC) : c'est un vote difficile. Les collectivités n'ont plus les moyens. C'est de la faute de l'état. Il y a un clivage entre les adhérents du PS et le gouvernement. Les communistes sont inquiets. Ils s'abstiendront sur le vote des recettes mais votent pour les investissements.

 

Hervé (LR) : les efforts sont difficiles. L'investissement est soutenu. L'ANRU nous contraint. Les dépenses pour la sécurité et la santé sont loin d'être satisfaisantes. Il y a un recul sur les prestations sociales et de santé. La droite votera contre ce budget.

 

Brouillard (PS) : l'état met à contribution les communes et Bondy est moins exposée. Nous nous engageons à apporter des réponses aux Bondynois. C'est un budget de combat et non d'austérité.

Tabouri (PS) parle du courage et de la volonté de François Hollande dans son discours au Congrès au moment où les finances de la France dérapent. La lecture du 1er tour des régionales dit qu'il faut écouter les français. Il faut lutter contre le chômage et la précarité. Il y a une loi de programmation que l'on ne peut ignorer. Il faut maîtriser les dépenses publiques pour financer les priorités du gouvernement.

Ammouri (PS) en réponse à Stéphen Hervé : Il y aura deux ASVP supplémentaires ce qui portera le total à six. Et Bondy dépensera 650 000€ pour la surveillance.

 

Thomassin (Maire) : Bondy est une ville pauvre. Les dépenses sont maîtrisées, la dette stabilisée et les investissements continuent. Nous menons des politiques d’émancipation. Les adhérents du PS sont différents du gouvernement. Nous menons les batailles du quotidien comme pour la Sécu, (elle ne comprend pas le comportement de la CPAM dont l’accueil est fermé depuis 3 semaines, manque de chance, il était ouvert le mardi et le jeudi précédents) les arrêtés anti-expulsion, les logements sociaux. "Lorsque j'agis, j'aime que les actes soient nets, presque chirurgicaux. Je vais interpeller le gouvernement. Je ne cautionne pas que Bondy soit étranglé par les économies".

 

15-8 Demande de garantie communale formulée par l´office public de Bondy, Bondy Habitat pour le remboursement d´un prêt d´un montant total de 8.685.578 euros souscrit auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations destiné à financer une opération d´acquisition en VEFA de 52 logements sur le quartier de Lattre à Bondy

 

Thomassin (Maire) confirme qu’il y aura 256 logements détruits sur De Lattre et qu’il faut les remplacer par des logements en accession sociale à la propriété.

 

Claire Cauchemez (EELV) évoque le risque que ces logements ne se vendent pas et que Bondy-Habitat soit obligé de les acheter pour les louer.

 

Thomassin (Maire) : la mairie veillera à ce qu’il ait bien 52 logements en co-propriété.

 

15-18 Délégation de Service Public de gestion des marchés forains - Rapports annuels 2013 et 2014

 

Pour Bondy autrement, à l’examen des 2 rapports des questions récurrentes apparaissent :

- Les vendeurs à la sauvette (marché Nord) avec des conséquences pour la circulation des véhicules de secours, et la sortie des commerçants après le remballage.

- Les bornes EDF (Marché de la gare) difficiles à ouvrir l’hiver, souvent remplies d’eau car les drains ne fonctionnent pas.

- La voie pompiers rétrécie entraîne des problèmes importants de stationnement des véhicules de commerçants (déballage/remballage) créant quelques fois des retards de circulations des bus, mais aussi de retarder le nettoyage du marché.

Ces questions subsistent en 2015. Que comptez-vous faire pour y remédier ?

 

Zahi (PS) : les travaux de la gare ont une influence sur le marché. Sur le marché Nord le placier a du mal à contenir les marchands à la sauvette depuis que le marché de Clichy-sous-bois est fermé. Il y a plus de demandes que de places. Le délégataire ne peut rien faire. Les pouvoirs du placier sont limités. Le commissariat propose des opérations coup de poing avec destruction de la marchandise saisie. Cela a plus d'impact.

 

Ammouri (PS) : la ville ne peut pas épurer la chose. Il faut un effet sur la durée. C'est le rôle de l'état de maintenir l'ordre. Il va avoir une rencontre avec la commissaire.

 

15-20 Délégation de Service Public de stationnement - Rapport annuel 2014

 

Ammouri (PS) : la rénovation du parking est super. On voit la différence.

 

15-34 Approbation de la prise en charge de certaines prestations sociales au profit des agents de la Commune de Bondy et de l´adhésion au CLUB BUTTERFLY pour l´accompagnement culturel et de loisirs

 

La délibération est retirée.

 

Thomassin (maire) : les agents ne veulent pas du Comité d'actions sociales et culturelles. Ce sont leurs organisations syndicales qui s'occupent de ce dossier.

 

15-41 Rapport annuel 2015 de la Commission Communale d´Accessibilité

 

Pour Bondy autrement, ce n'est pas un "bon" rapport mais un "beau" rapport. Nous apprécions ce document et surtout le travail sérieux mené qui révèle que l’on progresse doucement. L’objectivité de reconnaître nos défauts de compétences, d’absences de cultures en transversalité dans les services, sont des critiques qui nous permettront d'évoluer sur plusieurs points.

 

15-47 Groupe scolaire Ferry/Rostand - travaux d´extension et de rénovation : Autorisation donnée à la Maire de déposer les autorisations d´urbanisme

 

Bondy autrement : L’extension sur l’école élémentaire Ferry n’est pas inscrite sur le plan d’autorisation pluriannuel ? Quel sera l’avenir de l’espace de jeux construit en lieu et place d’anciens boxes, de la demi-barre Blanqui ?

 

Thomassin (maire) : l'espace de jeux ne sera pas touché. Le quartier Blanqui fait partie de la deuxième phase de l'ANRU. Il pourrait être labellisé ce qui est très rare.

 

 

15-48 Marché n°149504 concernant la réhabilitation du parc relais de la gare de Bondy : Avenant n°2

 

Patrick Sollier (EELV) : Les verts sont contre le centre de surveillance urbaine qui doit être déplacé à la gare de Bondy.

S’il doit y avoir plus de caméras il faut qu'il y ait un débat au conseil et un vote.

 

Ammouri (PS) : Bien entendu, il y aura débat et vote.

 

Les verts s'abstiennent sur ce dossier.

Pour Bondy autrement, nous votons contre.

 

15-52 Vente d'un bien 7 allée de la Villa Jeannette - Cession à Monsieur MARCUS

 

Pour Bondy autrement, nous demandons s’il sagit de la même agence qui avait encaissé un bon nombre de cautions pour les postulants d’un bien rue Dumesnil qui a été attribué à une employée de la ville ? si c’était le cas, il semblerait que cette agence ne soit plus domiciliée à Bondy.

 

Zahi (PS) : C'est le dernier dossier avec Nouvelle avenue. Toutes les personnes qui avaient postulé pour le pavillon rue Dumesnil ont été remboursés.

 

15.53 : Ouverture exceptionnelle des commerces cinq dimanches par an

 

Bondy autrement rappelle qu'il n’y a pas de vraie liberté pour le salarié de travailler le dimanche, c’est l’insuffisance des salaires qui y oblige. Il y a besoin d’un temps de vie en dehors du travail : pour la culture, pour la vie sociale, pour la citoyenneté, même en semaine d’ailleurs. On ne peut pas réduire les habitants à n’être que des consommateurs. La réglementation, les choix politiques doivent être faits pour les faibles : les forts n’ont pas besoin de lois pour s’imposer aux autres, il faut donc refuser le travail le dimanche pour ce qui n’est pas indispensable (hôpitaux, par exemple).

D’autre part, comment fixez-vous les conditions de repos compensateur ?

 

Thomassin (maire) : si un jour on oblige les travailleurs à travailler le dimanche ils pourront venir me voir. (Quel humour ! Et quelle auto-dérision!)

 

Mme Petit-Jean (LR) intervient pour confirmer que travailler le dimanche est une bonne chose et que si elle pouvait elle travaillerait tous les dimanches.

 

Mme Thomassin la remercie pour ce témoignage et ajoute que les 43 conseillers municipaux sont bien d'accord avec elle. Il ne faut pas être démagogique (dit-elle).

 

Aucune intervention des communistes contrairement à la fois où Badoux avait lancé ses papiers à travers la salle du conseil, mais ça devait être avant des élections.

D'autre part il n'y a aucun législateur dans la salle pour préciser les conditions de repos compensateur. La maire ne devait pas avoir lu la délibération où il est stipulé que c'est elle qui le détermine...

Bondy autrement est le seul groupe à voter contre ce dossier.

Informations supplémentaires