Un conseil qui a traité des impôts, de l'indemnité de la maire ou des restrictions à la démocratie qui ne gênent pas (non plus) la maire...

 

16.2 - Vote des taux de la fiscalité locale

Est-ensemble continue d'harmoniser la taxe d'ordures ménagères sur la communauté ce qui représente pour la ville une baisse de 0,26 % (de 9,70 à 9,44%).

La majorité municipale propose d'augmenter de 0,26 % la taxe foncière des ménages (de 22,98 % à 23,24%) pour « compenser » la baisse de la taxe d'ordures ménagères (TEOM). Les familles n'y verront globalement rien, mais la baisse d'une taxe est remplacée par la hausse d'une autre.

Pour Bondy autrement les Bondynois doivent bénéficier de la baisse de la TEOM.

Nous rappelons à la maire qu'elle s'était engagée à ne pas augmenter l’impôt durant la mandature.

Nous votons CONTRE

 

16.7 - Projet de schéma de coopération, de mutualisation et de territorialisation d'Est-Ensemble

Encore une fois, nous déplorons le manque de concertation avec les citoyens et l'éloignement des centres de décision. En ce qui concerne les mairies, les habitants doivent impérativement y participer, c’est à eux d’être décideurs.

 

16.12 - Indemnité de fonction de la maire

Pour Bondy autrement déclare à la maire : « vous pouvez bénéficier à titre automatique d’indemnités selon le barème pouvant aller jusqu’à un montant maximum de 6 139.37€ depuis le 31mars 2015.

Nous sommes pour une compensation juste des frais occasionnés par la fonction d'élu. Cette indemnité nous parait bien trop élevée pour compenser le salaire d'une sage-femme en milieu hospitalier. Celui obtenu au cours de votre mandat politique nous parait démesuré.

De plus votre fonction de Maire vous permet d’obtenir d’autres indemnités qui s’ajoutent à celle payée par le contribuable bondynois. Nous observons aussi que votre indemnité complémentaire versée par le Conseil Départemental pendant un an suite à votre défaite aux élections départementales en mars 2015 a pris fin ce mois-ci. »

 

16.18 - Attribution de subventions aux associations « solidarité, santé »

Bondy autrement demande à voter séparément pour l’attribution de subventions à l'association Le Rocher dont nous avions déjà dénoncé dans le passé comme une structure religieuse qui s'opposait à l'avortement.

Nous votons CONTRE par rapport à ses statuts.

 

16.19 - Appel à projet TAP

Au bout de trois ans, nous constatons l’amélioration notamment du recrutement des intervenants et du partenariat avec les associations qui offrent une garantie de bon fonctionnement. Les activités scientifiques rencontrent un vif succès. Pour Bondy autrement l’alternance des horaires pour le déroulement sont contraignantes pour les élèves, les familles et les enseignant-e-s : à ce jour, les écoles maternelles finissent à 15h les mardis et vendredis et les primaires à 16h30.

 

Nous interrogeons la maire sur une possible alternance de ce déroulement entre les primaires et les maternelles pour l’année scolaire 2016/2017.

 

La maire répond que les parents d'élèves n'y sont pas favorables.

 

16.25 - Attribution de la réserve parlementaire du député M. Goldberg pour l'équipement des écoles et centres socio-culturels en technologies de l'information

Pour Bondy autrement, un député a pour devoir de servir et de défendre tout le peuple. Il n’est pas élu pour représenter un territoire. Une réserve parlementaire ne devrait pas être attribuée à un élu, même si celle-ci pourrait être reversée « arbitrairement » à notre commune. En ce qui concerne l’équipement de nos centres et écoles de matériels technologiques de l’information et de la communication (TICE), c’est à l’Etat, donc à l’Education Nationale d’équiper les établissements sans passer par une manœuvre d’obtention de subvention via une réserve parlementaire.

Pour les tableaux numériques, nous souhaitons qu’ils soient livrés complets, qu’ils ne se limitent pas à un VIP (Vidéo Projet Interactif) et qu’une formation soit donnée aux enseignants.

 

16.29 - Réhabilitation du parc relais de la gare 3ème avenant

Au regard des désagréments rencontrés par les utilisateurs, nous pensons que la fermeture pour travaux aurait facilité cette période.

Pour nous les avenants dénotent un manque de préparation des spécifications en amont. Le deuxième avenant concernait l'installation de la police municipale dans un local qui a coûté 352 442 € supplémentaires. Puis un troisième pour l'installation de caméras supplémentaires (il y en aura 54) et la sécurisation des véhicules de la police municipale.

 

Nous votons contre ainsi que LR, l'UDI, les verts et le PC soit 20 voix contre et 24 voix pour.

 

16.32 - Création d'un classe école maternelle Mainguy

Nous sommes surpris de ne pas y avoir pensé ! Aujourd’hui, nous avons des écoles maternelles qui fonctionnent avec 12 classes. Au cours du dernier conseil municipal, vous nous avez informés qu’aucune école ne sera construite avant 2020. Ne faut-il pas réviser ce plan ?

 

16.35 - Syndicat mixte de production de chaleur

La mise en place de la Géothermie dans notre ville s’est toujours avérée difficile pour les Bondynois. Bondy Habitat achetait très cher le chauffage, à tel point que la facture était partagée avec les locataires de Bondy sud. La forte incitation des pouvoirs publics nous a conduits à cette exploitation trop onéreuse. Pour nous, c’est donc à l’Etat de payer, nous sommes prêts à nous mettre à vos côtés pour l’exiger de l’Etat.

 

16.36 : Maîtrise du plan local d'urbanisme de Bondy par Est Ensemble

« Le Plan Local d'Urbanisme est donc décidé par Est ensemble. C'est la loi. Pour Bondy autrement cela montre bien le problème de la démocratie aujourd'hui : nous savions déjà que les citoyens ne décidaient pas, mais en plus les lieux de décision politique s'éloignent (comme c'est le cas avec l'Union Européenne), les pouvoirs qui décident de notre quotidien sont de plus en plus lointains. Le système actuel produit le désintérêt de la chose publique. Il ne faut donc pas s'étonner qu'il y ait de l'abstention.

C'est tout le contraire qu'il faut faire : permettre aux personnes concernées de décider de leur environnement immédiat, éviter de déléguer, rapprocher les lieux de décision. »

 

La maire nous répond que les maires auront toujours la main. Cela ne la choque pas que ce soit Est-ensemble et bientôt le grand Paris qui décident de notre ville.

 

Pas étonnant de sa part concernant une atteinte à la démocratie, en effet.

Informations supplémentaires