La fête ayant suivi la victoire de Hamon aux primaires n’était-elle pas encore finie ? La maire nous a par moments semblé… surprenante.

17–1 Approbation du compte rendu valant procès-verbal de la séance du 15 décembre 2016

Enfin un compte rendu qui n’est, en fait, qu’une synthèse sachant que les interventions des Elus ne sont pas rapportées. Nous constatons toutefois qu’avec ce document vous acter la destitution d’un de vos adjoints.

Il faudrait que des élus partent plus souvent ! En effet depuis que Madame Thomassin a été élue, AUCUN compte rendu n’a jamais été fait...

M. Allouache, de l’UDI, évoque l'idée que le conseil municipal puisse être filmé.

La maire répond peut-être, mais qu’il y aurait des élus qui se pavaneraient devant les caméras !

Drôle de conception de la transparence. Et des élus.

17-2 Installation d’un nouveau conseiller municipal.

Hakim Kadri intervient pour Bondy autrement : « Au cours du conseil municipal du 16 décembre 2016, Madame BADOUX nous a informés, les yeux dans les yeux, que Monsieur LERMUSIAUX était en déplacement professionnel. Nous apprenons que depuis plusieurs mois celui-ci a obtenu une mutation et que son bien a été vendu et qu’il n’est plus Bondynois ! Alors pourquoi a-t-il continué de bénéficier de son indemnité d’Adjoint au Maire et que sa démission arrive aussi tardivement. »

Madame Badoux (PC) prétend qu’il a eu une promotion extraordinaire et il a hésité à partir. Il a vendu son pavillon mais pris une location. Elle l’a consulté pour toutes ses interventions. Il était en formation et n’a pris ses fonctions que le 15 décembre. D’après elle, nous ferions des réflexions idiotes.

Madame Thomassin précise que sa démission n’est active que depuis le 24 janvier. Il ne perçoit plus d’indemnités depuis cette date.

Mais comme dirait Pénélope Fillon, le 15 décembre n’est-il pas avant le 16 décembre ? Et le 24 janvier ?

17–3 Pour ou contre « le maintien dans ses fonctions d’une Adjointe à la Maire » sans délégation

Il s’agissait pour la maire de punir une maire-adjointe en la privant de ses indemnités, Sabrina Métayer. Bondy autrement refusant d’intervenir dans les affaires du PS, nous n’avons pas participé au vote. Pourtant, faire et défaire… C’est toujours s’arranger. Pas de cadeau même quand on soutient le même candidat aux primaires de « la belle alliance » !

Quel Mic mac !.. qui sera le suivant ou la suivante ?

Comme pour M. Ammouri 30 voix contre et 3 voix pour

17–8 Modification du règlement intérieur des activités périscolaires, extrascolaires et de loisirs

Pour Bondy autrement, nous votons CONTRE : des familles de Bondy ont besoin de ces centres en décembre. Et par ailleurs la majoration n’est pas une bonne chose : Madame la maire, nous continuons de vous dire que ce genre de mesure n’honore pas la gauche que vous prétendez représenter.

Rappelons que sur la période où il ne devait pas y avoir d’enfants, ni de familles intéressées, il y a eu en moyenne : 49 enfants en maternelle ; 53 en élémentaire.

La maire répond  : « A Bondy tout se fait dans l’humanité. Les parents sont maintenant prévus à l’avance. Mais si des demandes se font pour cette semaine nous aviserons. »

En clair, il faut maintenant pleurer pour avoir une place.

17–9 Modification du règlement intérieur des séjours enfance

Hakim Kadri rappelle pour Bondy autrement que nous sommes opposés à certaines mesures de ce document : « Bien sûr, nous partageons la volonté d’intégrer l’accueil des enfants porteurs de handicap. Mais l’exigence de justificatif médical posera problème, même à des familles qui ont vraiment des enfants malades. Comment peut on prétendre que vous donniez priorité à l’enfance ? Nous nous opposons à la sanction financière infligée aux familles. Imaginez-vous qu’une retenue financière soit opérée auprès des élus de la majorité absents au conseil ? »

17–10 Règlements intérieurs des activités périscolaires et extrascolaires jeunesse 11-17 ans et des séjours jeunesse 11-17 ans

Nous demandons à la maire de retirer l’article 2-3 qui prévoit la non-inscription en cas de problèmes financiers. En effet, une famille en difficulté financière verra ses enfants exclus d’un accompagnement scolaire. N’est ce pas là, une double peine ?

La maire répond que les familles doivent mettre en place un échéancier pour que les enfants puissent être inscrits.

Nous votons donc contre.

17–11 Modification de la sectorisation scolaire pour la rentrée 2017-2018 avec intégration des nouvelles voies

Il est cité un « programme de travaux ambitieux », cela correspond-il à la pose de préfabriqués dans les cours d'école ?
Il nous semble que certaines rues sont bien éloignées de leur nouvelle école d'affectation (Mat Sellier alors que la Mat Ferry est bien plus près. Cela n’améliorera pas durablement les problèmes d'effectifs.

Réponse de la maire : « Dieu me savonne ! » (Si vous ne voyez pas le rapport, ne soyez pas inquiets : nous non plus).

Applaudissements de son mari qui croyait entraîner la salle avec lui mais se retrouve tout seul.

17–12 Transformation des écoles Camille Claudel et Guillaume Apollinaire en groupe scolaire primaire (maternelle et élémentaire)

Nous expliquons : "Il y a maintenant plusieurs années que nous signalons que l'accroissement des effectifs scolaires sur le centre et le sud de la ville nécessite une autre politique éducative. Si l’on veut faire battre le coeur des petits bondynois ce n'est pas en ajoutant toujours plus de classes dans les écoles existantes qu’ils seront placés dans les meilleurs conditions d'apprentissage bien au contraire.

Ce n'est pas non plus en transformant une école maternelle en école primaire et encore moins en transformant une école élémentaire, non adaptée à l'accueil d'enfants de maternelle, en école primaire.

Ce dont a besoin la commune, et surtout ses enfants, c'est qu'un vrai budget soit consacré à la création de nouvelles écoles maternelle et élémentaire afin de soulager les groupes scolaires saturés du centre ville.

Nous ne sommes pas opposés à la transformation de l'école maternelle Claudel à condition que ce soit l'occasion de créer deux écoles : une maternelle et une élémentaire, mais aussi que cette transformation soit faite en totale collaboration avec les équipes éducatives, les parents et les services.

Toutefois ce projet ne résoudra pas totalement les problèmes d'accueil des élèves dans ce secteur.

La nouvelle ouverture de classe actée par le directeur académique pour l'école élémentaire Mainguy représente une 19ème classe, c'est également une 14ème classe qui ouvrira à la rentrée pour l'école élémentaire Salengro, une 17ème classe à l'école élémentaire Léo Lagrange.

Comment penser que les équipes éducatives peuvent travailler dans la sérénité alors que ces écoles ont été conçues pour deux fois moins d'élèves ? L'école Mainguy accueille pratiquement autant d'élèves qu'un collège.
Les enfants bondynois ont droit à des écoles de qualité pas de bricolage.

Nous espérons donc que le budget 2017 sera à la hauteur de la priorité de l’éducation dans notre ville comme c’est annoncé régulièrement dans Reflets à chaque mois de septembre.

Mme Thomassin : « pourquoi faut-il que quand un avion tombe il le fasse toujours sur vos chaussures ! »

« Nous ne vous avons pas attendu pour réfléchir et nous avons fait des projections à 15 ans. »

17–13 Confection d´orthèses plantaires par la Pédicure-Podologue du Centre Municipal de Santé (CMS) et tarification à appliquer par la ville à compter de 2017

Il est proposé de facturer 100 euros une orthèse qui nous coûte 80€. Pourquoi ? En réalité il s’agit même de 101 puisqu’il y a une faute dans le calcul du rapport : 72.14€ + 28.86€ = 101€

Mme la maire : il n’est pas inclus les frais indirects liés au CMS.

Maintenant il faut être devin : aucun élément dans la délibération ne faisait référence à ces frais.

17–17 Approbation de la convention pour l´installation et l´hébergement des équipements nécessaires à la mise en place de l´infrastructure de télérelève des compteurs communicants pour la distribution publique de gaz naturel

Bondy autrement est opposé à ce rapport. C’est le même problème qu’avec l’installation des compteurs Linky : pourquoi changer tous les compteurs ? Pourquoi désormais vouloir un décompte à la seconde des consommations ? D’autre part la multiplication des ondes est une mauvaise chose : elles s’additionnent avec des effets nocifs potentiels pour la santé.

Le dossier est retiré car la commission téléphonique n’a pas été consultée.

Informations supplémentaires