SI VOUS NE POUVEZ PAS LIRE LA SUITE DE CET ARTICLE, CLIQUEZ ICI .

Attaque personnelle du Maire : notre réponse

Se sentant acculée par les remarques de « Bondy autrement » lors de la réunion publique du 3 février 2009, la majorité municipale s’est lancée une nouvelle fois dans une attaque contre Vincent Duguet.

Nous sommes évidemment satisfaits de voir que nos remarques sont justes puisqu’elles suscitent des réactions aussi vives. Cela nous encourage à continuer.

Rappelons que, pour nous, la mise en cause des indemnités des élus ne s’attaque pas aux personnes mais à un système. Nous l’avons toujours dit, nous le répétons encore.

Il y a presque un an, le 29 mars 2008, Vincent Duguet faisait la lettre suivante, qui n’a toujours pas reçu de réponse :

 

Monsieur le Maire,

Lors du conseil Municipal du jeudi 27 mars, Sylvine Thomassin m’a personnellement mis en cause sur les indemnités que j’ai perçues lorsque j’étais adjoint. On me dit qu’à votre tour vous tenez des propos qui me mettent en cause.

Dans la précédente mandature, j’avais dit mon opposition aux indemnités dans le groupe politique auquel j’appartenais, défendant les arguments qui sont aujourd’hui ceux de « Bondy autrement », et avouez-le, ceux de la majorité des Bondynois-es : ces sommes sont disproportionnées, on ne peut pas concevoir l’activité au service des autres comme un gagne-pain. Vous vous rappellerez que je vous en avais même parlé lors de votre premier mandat, et j’avais alors adressé un courrier aux élus de la majorité municipale. Ce n’est donc pas une position nouvelle : elle remonte à une douzaine d’années.

Vous n’avez, ni Mme Thomassin, jamais rien dit de mes indemnités jusque là. Je me demande donc si ce qui vous gêne, c’est que je les ai touchées, ou que j’ai cessé… Ce n’est pas le même débat… Si j’avais accepté de rester maire-adjoint en reniant mes convictions, nous n’aurions pas cet échange…

En me mettant en cause plutôt que de répondre sur le fond (mais pouviez vous répondre ?), je trouve que vous faites tomber bien bas un débat qui touche au cœur de la politique (« servir ou se servir » ? « Travailler pour le bien commun ou se promouvoir » ?).

 

Et nous attendons toujours la publication du patrimoine de nos élus. Voici celui de Vincent Duguet :

Patrimoine

résidence principale :                NEANT (locataire)

résidence secondaire :              NEANT                                  

résidence tertiaire :                   NEANT                                  

membre de SCI :                     NEANT                                  

voiture :                                   NEANT (carte orange zone 2-3)

Autres :                                   Quelques livres

 

Consultez notre site internet, nous rendons compte de l’évolution de ce dossier régulièrement, rubrique « indemnités des élus » (www.bondy-autrement.org).

 

Informations supplémentaires