Alors que le confinement rend la situation des petits commerces particulièrement fragile, il est un commerce un peu différent des autres sur lequel nous voulons revenir : la création de la « librairie des 2 Georges » a été une bonne nouvelle, il ne faudrait pas qu'elle disparaisse comme celle des « Fées des livres », il y a quelques années.

Pourquoi les commerces de proximité doivent être préférés aux grandes enseignes ? Ils développent plus d'emplois : les grandes enseignes font des économies d'échelle pour réduire la place des salariés et augmenter leurs marges. Ils contribuent au lien social : on rencontre plus souvent des voisins dans les commerces bondynois qu'en allant à Rosny 2. Ils sont aussi écologiquement moins polluants que ces immenses centres commerciaux qui stérilisent des espaces en les transformant en parkings. Le projet d'extension de Rosny 2 est d'ailleurs une hérésie à l'heure actuelle et tuera encore des commerces de proximité en poussant les gens à se concentrer, avec leur voiture, pour des achats que l'on pourrait faire dans son quartier.

Que dire d'Amazon qui pendant ce temps livre à domicile, sans payer les impôts nécessaires à la collectivité qui l'engraisse ?

Pour inciter à lire, il faut maintenir une librairie à Bondy, et pour cela il faut y faire ses achats. Et comme le disait Mafalda : il faut lire des livres pour ne pas être obligé de croire ce qu'on vous dit.

Informations supplémentaires