Conseil de quartier Saule Blanc du 11 mai 2010

 

15 personnes avec le gardien. On pourra tenter de nous convaincre que l'information est suffisante et la démocratie effective... Il est permis d'en douter.

Mais plutôt que de supprimer les réunions publiques comme à Bondy-nord, voilà peut-être une autre solution pour éviter des réunions  désagréables : les réunions publiques sans habitant.

Etaient présents : Laurent Cotte, Président, Denis Laronche, responsable du service Ecologie urbaine, Dalila Mazaaoui (élue), Laurent Quinet (élu), Magid Tabouri, responsable administratif.

 

Ordre du jour

- Le service Ecologie Urbaine
-  Le développement du commerce de proximité à Bondy
-  Utilisation du budget Participatif du conseil

Le Président du conseil présente l’ordre du jour et regrette que peu de Bondynois soient présents ce soir là, 15 personnes avec le gardien !  Il présente les excuses du vice-président et rapporte les salutations de Gérard Laprun, ancien président du conseil de quartier du saule blanc, qui réside désormais en Bretagne.

 

 Monsieur Denis Laronche présente le service d’Ecologie Urbaine qu’il dirige depuis son lancement en septembre 2009. Il nous informe que les deux principales missions de son service sont  :

Amélioration du cadre de vie : animations scolaires ; sensibilisation des personnels communaux ; informations auprès des bondynois ; animations collectives au bas d’immeubles. Sur ce sujet, l’animateur expose, sans développer, qu’il y a eu une mini-révolution à Bondy-nord.

Monsieur Laronche signale que le 3ème mardi du mois, une permanence est assurée en mairie par les membres d’une association de spécialistes  ( M.V.E) pour conseiller les habitants sur des aménagements, l’achat d’équipement  qu’ils désireraient entreprendre  en respectant des règles écologiques.

La maîtrise des coûts : gestion des différents marchés ; nettoyage des graffitis ; changement des poubelles ; déchetterie ; gestion des déchets ; propreté urbaine ; respect de la charte téléphonique.

Nous apprenons que certains employés sont devenus assermentés pour signaler les dépôts sauvages dans notre ville. Les auteurs pourront être verbalisés suivant leurs dépositions.

Le budget global pour l’année 2009 s’élève à 6 434 900€ soit 120€/an/habitant

Les projets sont d’installer une collecte collective à Bondy-Nord avec des conteneurs enterrés

Mener des animations « porte à porte », participation d’éco-emballages.

Projet de désigner un référent par conseils de quartier qui travaillerait avec le service écologie de la ville.

Un échange a lieu sur les points suivants :

Tri sélectif difficile dans les habitats collectifs ; travail à mener avec les bailleurs ; mise en place de campagne d’infos surtout auprès des enfants pour les familles non lettrés. Suppression par Bondy Habitat des vide-ordures. Rappel du fonctionnement du S.I.R, intervention sous 72h au 0805 803 140 (appel gratuit)

 

Monsieur Laurent Quinet, nouvellement nommé à sa délégation du développement du commerce de proximité présente son exposé qu’il soumet au contrôle de monsieur Laurent Cotte sachant qu’il n’était pas élu au cours de la précédente mandature et qu’il vient de rejoindre, dernièrement, la majorité municipale qui lui a confiée cette délégation.

Il présente le nombre d’entreprises et de petits commerces à Bondy. Il insiste sur le commerce de proximité qui favorise le  lien social, important dans la vie de nos quartiers.

Ses missions consistent à :

Développer l’animation commerciale ; la diversité et la qualité de l’offre ; réfléchir sur la mutation de notre ville sans négliger le petit commerce. Il s’insurge quand il entend qu’il n’y a que des kebabs à Bondy. Il rappelle le nom de commerces de qualité comme la librairie de la place Neubeurger ou le café restaurant du centre ville. Des Bondynois(es) réclament une charcuterie, une mercerie, poissonnerie dans le quartier. Monsieur Quinet répond que la municipalité n’a  pas le pouvoir de choisir  la nature d’un nouveau commerce.

Les projets à venir sont  la création d’un club commerçants Bondynois, et la programmation de  diverses animations commerciales comme :

Un marché de noël, une grande brocante prévue le 12 septembre prochain…

Un échange informel se déroule dans la salle. Il concerne le manque d’une banque avec distributeurs  dans le quartier du saule blanc (on évoque toujours le même problème rencontré à Bondy-nord). La difficile implantation d’un magasin bio rue jules Guesde. Le remplacement du vidéo-futur à la gare remplacé par un fast-food. La venue d’un magasin de sports spécialisé dans l’équipement pour l’escrime. L’installation d’un commerce ambulant dans la cité Blanqui qui ne respecte pas la loi.

 

Un débat sur le fonctionnement des marchés porte sur le non respect de la norme qui voudrait que l’on respecte 60% de la vente pour la bouche et 40% pour autres (vêtements, droguerie…). Le marché du jeudi après-midi soulève aussi quelques problèmes de circulation. Expérimental jusqu’en juillet  2011, une réflexion sera étudiée pour corriger ces dysfonctionnements. Nous sommes informés qu’un nouveau marché est prévu dans le centre ville avec la rénovation du quartier Delattre, du réaménagement du pôle gare, des aménagements prévus sur les bords du canal de l’Ourcq/RN3.

 

Le dernier point concerne l’utilisation du budget participatif du conseil de quartier. Le président préfèrerait que cette décision soit prise avec un public  plus nombreux. Toutefois, des personnes proposent  l’équipement de bancs ( sans dossiers) dans le quartier pour permettre aux personnes âgées de se poser quelques minutes. Monsieur  Laurent Cotte propose de financer l’aménagement d’allées du parc Bernstein (bas de la tour Blanqui). Deux habitantes s’étonnent de cette proposition. Elles souhaiteraient  connaître qui en a la gestion : la ville de Bondy ou Bondy-habitat ?

Informations supplémentaires