Déconcertante concertation à Est Ensemble

(Par Xavier BLOT, pour le site www.expression93.fr)

Mercredi 18 mai 2011 à l’hôtel de ville de Pantin avait lieu la seconde réunion de concertation d’Est Ensemble.

D’entrée, cette réunion a été perturbée par la brigade de clowns activistes de Fricolia vérifiant que personne n’avait apporté d’eau publique, strictement interdite à Est Ensemble et plus encore à Pantin.

Armés de poireaux détecteurs d’eau publique ils fouillaient, sans même solliciter leur consentement, d’innocents séquano-dyonisiens pourtant satisfaits de payer l’eau privée de Veolia, l’une des plus chères de France et réputée pour ses taux élevés en sels d’aluminium.


Déconcertante concertation à Est Ensemble par Expression93


Aussitôt Bertrand Kern faisait dépêcher quatre agents de sa police municipale L’un d’eux avait même revêtu un gilet pare-balles. Face à des poireaux on n’est jamais trop prudent...

Dans la salle les citoyen-nes venu-es comprendre comment nos élus de gauche avaient pu reconduire la régie intéressée (c’est le cas de le dire) de l’eau à la transnationale Veolia pour 12 ans se sont retrouvés attablés par groupes de 6 à 8 puis accueillis par une chargée de com’ rémunérée pour diriger les débats.

Diriger est bien le terme approprié car furent ensuite distribuées des feuilles avec trois questions auxquelles les tables devaient répondre collectivement.

« Rédigez en silence svp et désignez un porte-parole qui viendra présenter votre travail. Vous avez une heure. Interdiction de copier sur les tables voisines » (on exagère à peine...).

Bigre ! N’étions-nous pas venus à une concertation ?

Ouvrons notre dictionnaire : concerter : agir dans un sens commun ; projeter quelque chose en commun ; discuter pour agir de concert (jouer ensemble harmonieusement).

Visiblement Kern a un tout autre dictionnaire...

Les trois questions sont :

  • Qu’est-ce qui vous différencie ?

  • Qu’est-ce qui vous rassemble ?

  • Quel avenir souhaitez-vous pour le territoire Est Ensemble ?

PDF - 239.5 ko
Feuille individuelle
3 questions pour éviter LA question qui fâche

Pouvait-on imaginer questions plus ouvertes ? Faire débattre de l’existence de Dieu ou du sexe des anges aurait paru incongru. Là, ces trois sujets sont assez larges pour que chaque petit groupe entame une discussion qui sert plus à faire connaissance qu’à rédiger la feuille de route d’Est Ensemble (un an et demi après sa création !).

L’objectif était de faire parler de tout. Donc de rien. Et surtout pas des sujets qui fâchent.

Et quel est LE sujet qui fâche ?...

Quel feuilleton haletant a vécu Est Ensemble pendant plus d’un an ? Avec trahisons, mensonges, déchirements, violences, un article dans Libé, un reportage sur Canal+, la saisine de la CADA, des recours devant les juridictions administratives et bientôt une plainte au pénal ?

L’eau bien sûr !

Mais Bertrand Kern, cet étourdi, l’a oublié. Ou veut l’oublier. Ou, surtout, le faire oublier.

Grand concours de contributions refusées par le « modérateur »

A celles et ceux qui n’auraient pas pu assister à ce grand moment de démocratie participative, signalons que le site est-ensemble-concertation.fr et la page Facebook dédiée permettent de déposer vos contributions.

Hélas là aussi le modérateur veille ! Preuves en messages refusés en bas de cet article.

La coordination Eau Ile-de-France lance un grand concours de contributions refusées par ce « modérateur ».

Règlement du concours :

  • Rédiger deux réponses à ces trois questions (750 caractères maxi, décompte automatique sur leur site) ;

  • Respectant le cadre contraint de ces questions (c’est là où il faut faire preuve d’imagination afin de plonger le modérateur dans les contradictions de sa piteuse mission) ;

  • Aborder le thème de l’eau et toutes les questions - nombreuses ! - qui restent sans réponse ;

  • Bien sûr, respecter les règles de politesse en évitant insultes, diffamations, propos déplacés, rumeurs, etc. qui faciliteraient le travail du pauvre modérateur.

Le ou la gagnante sera honoré-e comme il se doit lors de la fête de la coordination le 10 juin à Bondy !

Premières contributions refusées :


michel - 54 ans - Bagnolet pesci33@free.fr

Bonjour, Pourquoi cette concertation n’a t-elle pas été mise en place quand il s’agissait de décider si EST-ENSEMBLE devait sortir ou non du Sedif ? Les élu(e)s PS, certains élu(e)s communistes et la droite ont décidé de rester dans « les griffes » de Veolia. L’avis des citoyen(ne)s étaient essentiels pour le choix entre une régie publique de l’eau ou de continuer la privatisation de l’eau , pourtant bien public mondial. Vous avez choisi que l’eau reste une marchandise entre les mains d’une société du CAC40, c’est lamentable. Ce premier dossier d’importance méritait une véritable concertation qui a été refusée

Cordialement,

Monsieur,

Suite à l’envoi de votre contribution (ci-dessus) sur le site www.est-ensemble-concertation.fr et conformément aux conditions de publication des contributions , nous ne pouvons procéder à sa publication. Cette contribution ne répond pas à tout ou partie des questions posées sur le devenir d’Est Ensemble. Aussi, tout en conservant le message que vous souhaitez faire passer, nous vous proposons de reformuler votre contribution de sorte qu’elle soit prise en compte dans la concertation menée par l’agglomération.

Le modérateur d’Est Ensemble - www.est-ensemble-concertation.fr

Informations supplémentaires