Vigiles à Est ensemble : aveux tardifs de Kern

Article pris au blog d'Alter-agglo93 (ICI).

Bertrand Kern cumule les fonctions de maire de Pantin et président d’Est ensemble (la communauté d’agglomération qui regroupe Bagnolet, Bobigny, Le Pré-Saint-Gervais, Les Lilas, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Romainville).


C’est pourquoi il n’a le temps de rien.


Imaginez qu’on lui a envoyé une lettre officielle en février 2011, il répond en juin !


Pourtant c’était simple : lors du vote de la gestion de l’eau, une soixantaine de vigiles avaient contenu vigoureusement les citoyens venus assister à la séance. La lettre demandait le nom de la société contractée, et les pièces nécessaires au dossier.


Il a tellement attendu qu’il a fallu que « Bondy autrement » demande (et obtienne) l’obligation de communiquer les documents par la Commission d’Accès aux Documents administratifs (CADA).


Monsieur le maire, voici qui témoigne d’un obscur sens de la transparence.


Qu’apprend-on dans les documents finalement communiqués ?

D’abord, que les vigiles embauchés pour filtrer les citoyens lors de la séance publique ont fait gagner 9.988,99€ à leur patron ce soir-là.

Le vote a d’ailleurs eu pour résultat de confier la gestion de l’eau des neuf villes à la multinationale VEOLIA plutôt qu’à une gestion publique. Décidément, l’argent public va souvent au privé avec ces « socialistes ».


L'objet de notre demande ne se limitait pas qu'au prix et à l'identité de cette société aux méthodes pour le moins musclées.

Il s'agissait aussi de vérifier que Kern avait bien respecté ses obligations de donneur d'ordre et notamment celles concernant le travail dissimulé.


Dans un rare élan de sincérité, Kern nous l'avoue le plus tranquillement du monde : "les autres documents demandés aux points 3 et 4 n'ont pas été sollicités dans le cadre de la consultation et ne peuvent donc vous être transmis".


C'est pourtant une obligation du Code du travail (articles L.8222-1 et D.8222-5 du Code du travail) que nous lui avions rappelé en annexe de notre demande.


M. Kern, finalement, chacun comprend pourquoi vous avez eu tant de mal à avouer ces réponses.


Transparence et gestion publique ou bien vigiles et VEOLIA, c’est une question de choix.


La lutte continue pour une gestion publique de l’eau à Est ensemble.

Informations supplémentaires