Une centaine de manifestants dans les rues de Bondy le 14 avril 2008 pour informer les habitants des luttes en cours.

Ils se sont réunis pour décider des suites de l'action le mardi 6 mai à 18h.

Voici leur déclaration :

Professeurs, parents, élèves de Bondy, si nous ne nous mobilisons pas, la RENTREE 2008 sera CATASTROPHIQUE : 

 

A la rentrée 2008, il y aura de nombreux professeurs en moins dans les collèges et lycées de Bondy, ce qui aura pour conséquence :

- de menacer l’encadrement et suivi des élèves

- d’avoir encore plus de classes surchargées (plus de 25 élèves par classe en collège, jusqu'à 35 élèves au lycée)

- d’aboutir à la suppression d’options, de rendre impossible les dédoublements en T.P. 

Ces suppressions de postes ne correspondent pas vraiment à une baisse des effectifs : dans le département du 93, 81 classes de collège sont supprimées pour 1014 élèves de moins, soit 1 classe supprimée pour 12 élèves de moins en moyenne. 

 

D'autres mesures sont annoncées :

-          Bac Pro en 3 ans : ce qui revient à une dévalorisation du diplôme.

-          Bac général unique avec suppression d'options. 

Ces mesures rendront difficile la réussite des élèves et aggraveront les conditions de travail de tous. AGISSONS ENSEMBLE POUR FAIRE RECULER LE GOUVERNEMENT.  

 

Une première réunion de ville a rassemblé une soixantaine de personnes (lycéens, parents d’élèves, enseignants..) le 14 avril. Pour envisager la reprise de la mobilisation à la rentrée et pour la préparer tous ensemble, nous proposons de nous réunir en mairie le mardi 6 mai à 18H.  

 

Enseignants, parents et lycéens mobilisés de Brosolette, J.Zay et J.Renoir

Informations supplémentaires