Nous ne ferons pas cours lundi 21 septembre. Une accumulation de dysfonctionnements compromet la scolarité et la santé des élèves. Après avoir averti la région et notre direction depuis le 31 août, nous refusons de participer à ce scandale et nous faisons appel à vous pour réagir et protéger les élèves :

  1. Des emplois du temps invivables

En cette rentrée, de nombreux emplois du temps d’élèves et d’enseignants sont inacceptables. Ils sont incompatibles avec une scolarité réussie ! En effet :

- il y a de nombreuses heures de « trou », durant lesquelles les élèves sont livrés à eux-mêmes sans lieu d’accueil ni surveillant,

- de nombreux élèves ont une pause déjeuner insuffisante, démarrent tôt et finissent très tard, avec des cours mercredi matin et samedi matin,

- en l'état, les emplois du temps collège ne permettent pas de proposer à certains élèves le nombre d'heures de cours prévu dans les textes. Des élèves, pourtant inscrits en option, ne peuvent pas suivre leurs cours…

  1. Des élèves privés d’accès à la cantine

Du fait du manque de moyens en espace et en agents, le protocole sanitaire mis en place par la région est incompatible avec l’accueil de tous les élèves. Cela a conduit l’établissement à sélectionner les élèves qui seraient prioritaires, et donc à exclure les autres de la cantine.

Nous n’avons pas connaissance de solutions autres pour la suite, et nous nous inquiétons beaucoup de cette situation. Le beau temps ne durera pas, et les élèves ne pourront pas manger dans la cour toute l’année !

  1. Des personnels qui manquent 15 jours après la rentrée !

- 3 agents région sont toujours non remplacés, il manque 1 aide cuisinier, du renfort pour le nettoyage dû à la crise du Covid. Cela nuit à l’accueil des élèves, à la cantine, et à aux conditions sanitaires.

- si des enseignants ont enfin été affectés en musique, éco-gestion, et histoire-géographie, il manque toujours 5h en allemand au lycée et 7,5h au collège.

- Il manque enfin 1 personnel de direction, qui est actuellement sous-dotée.



  1. Des cas avérés de COVID-19… mais un manque d’information dangereux

La sécurité de tous ceux qui fréquentent l’établissement est en question. En effet, ni les personnels, ni les élèves ne sont informés des cas avérés, des cas contact ou des suspicions. Les absences commencent à se multiplier. Nous déplorons un manque total de communication aussi bien sur la situation des élèves absents que sur le protocole sanitaire à suivre. Les personnes à risque continuent pourtant de fréquenter l’établissement.

Par ailleurs, l’important manque d’espace de l’établissement amène à une circulation inquiétante dans les classes comme dans les couloirs.

Cette situation locale vient aggraver des conditions de rentrée scolaire scandaleuses : aucun moyen n’a été mobilisé par le gouvernement pour adapter le fonctionnement des écoles à l’urgence sanitaire. Et les classes restent donc surchargées !

Cette situation concerne les personnels et les familles ! Dans ce flou total sur le plan sanitaire, nous avons donc besoin de nous mobiliser et d’échanger tous ensemble.

Les personnels de la Cité scolaire Jean Renoir, avec le soutien des sections syndicales SNES, SUD, FO. 

Informations supplémentaires