Bondy-Noises

Berlue-Scorie

Berlue-Scorie

En mars 1994, la première fois que "il Cavaliere" était élu aux législatives en Italie, disparaissait à Paris Eugène Ionesco... A qui croyez-vous qu'il pensait, l'académicien, lorsqu'il écrivit le RHINOCEROS? Il était suffisamment visionnaire pour que l'on puisse imaginer qu'il pensait à quelqu'un comme Sua Emittenza.

Avec Berlusconi III, bonjour les dégâts ! Le roi de l'audimat de retour, toujours allié sur sa droite (oh combien extrême !) à la petite fille de MUSSOLINI et sur sa gauche (oh combien à droite !) aux fédéralistes du Nord. De retour, avec son cortège de démagogie,  et de slogans pseudo-nationalistes et simili-populistes.

Ses compatriotes l'ont, encore, plébiscité et le roi du baratin télévisuel, ami intime de Sarkozy, est redevenu le roi Berlue…

J. A.i.h. (Avril 2008)

Informations supplémentaires