Compte rendu du conseil municipal du 28 juin 2018

La maire commence par faire sa minute d’actualité où elle se vante d’avoir fait le tour des conseils de quartier pour faire sa campagne électorale. La seule à croire qu’un bilan de mi-mandat se fait au bout de quatre ans sur un total de six ans.

Hakim Kadri intervient pour rendre hommage à Chantal Catant, militante progressiste décédée.

"Avant que nous entamions l’ordre du jour, je souhaiterais que nous puissions témoigner notre reconnaissance à Mme Chantal CATANT qui vient de nous quitter. En effet, je souhaite que nous puissions témoigner de notre reconnaissance dans le combat qu’elle a mené pour le droit à mourir dans la dignité et la généralisation des soins palliatifs pour tous. En présidant une association mais aussi en présidant la fédération de ces associations tant au niveau national mais aussi européen. Son combat pour que l’humanité soit présente jusqu’au dernier souffle mérite d’être respecté mais aussi salué.
Je vous remercie de votre attention."

Le premier dossier problématique (18-12) concerne le changement de poste d’un gardien. Toute l’opposition sort, sauf Stephan Hervé (LR). (VOIR LE DOSSIER ICI)

18-16 : Conseils d'école.

Léger moment de tension entre la Maire et Madgid Tabouri qu'elle souhaitait remplacer par Madjigata Baradji au motif qu'il a été absent à deux conseils sur trois. Il a été maintenu après une explication de calendrier serré mais sera surveillé de près. On sent l'importance que revêt le conseil d'école.

18-27 : SIPLARC.

Madgid Tabouri dans sa confusion verbale habituelle en a profité pour affirmer qu'il y a désormais à Bondy quatre générations de "seniors" dont il fixe le seuil à 60 ans. En comptant vingt ans pour faire une nouvelle génération, il y aurait des personnes de 120 ans et plus à Bondy...

Informations supplémentaires