Compte rendu du conseil municipal du 4 octobre 2018

 

18.3 : Plan Local d'Urbanisme de Bondy.

Pour Bondy autrement le PLU a pris en compte une part des vœux exprimés par les Bondynois lors des ateliers de concertation notamment en ce qui concerne la protection des zones pavillonnaires.
Si on peut se féliciter de ce découpage, nous pouvons également nous interroger sur sa pérennité. BONDY perdra sa compétence en 2020 au profit d'Est Ensemble lors de l'adoption du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal. De ce fait le PLU risque d'être modifié sous la pression des promoteurs et consorts.
Le pôle gare (oap n°3) est appelé à une grande évolution urbaine, pôle d'échange multimodal avec l'arrivée du métro du Grand Paris Est, programmes de construction de 745 logements, construction d'un groupe scolaire, développement de l'économie résiduelle (activités et commerces). Or l'actuel pont du chemin de fer produit déjà des grandes difficultés qui seront largement amplifiées. Nous pensons que ce document aurait dû prendre en compte la reconstruction du pont selon un meilleur tracé.
La Charte de l'Habitation, document à destination des promoteurs, a le mérite d'exister.

De ce fait, nous pensons qu’elle peut être enrichie par l'obligation pour le promoteur de prendre en charge un « référé avant travaux ». Il s'agit d'une expertise, ordonnée par le tribunal, avant travaux de démolition et contre-expertise après la fin des travaux. Il vise à protéger les personnes propriétaires de parcelles attenantes à celle (s) d'un futur programme de construction.

18.17 : Indemnités des élus 

On nous présente une délibération avec des termes techniques, des chiffres, l’application de la loi… mais surtout pas le montant des indemnités attribuées aux Elus. Pourquoi vous cachez-vous ?

Nous votons CONTRE

18-23 : école Camille Claudel

Il est prévu 29 classes : 12 en maternelle, 17 en élémentaire. Nous pensons que cela fait une école primaire de 688 élèves. La taille d’un collège !!! Nous réclamons la construction d’une école en centre ville.

18.24  et 18-25 : rénovation du groupe scolaire Léo Lagrange

Nous sommes sollicités à payer des avenants pour un chantier qui a pris du retard. Il y a beaucoup trop de malfaçons, défauts mis en cause. C’est un chantier « bidouille » nourri d’avenants. Dans quelques mois, ce chantier va ressembler à celui de la réhabilitation de la Maison de Quartier Balavoine où il fallait tout reprendre !

Nous votons contre.

18.39 : Projet de bâtiment à Bondy-nord entre Suzanne Buisson et Blum

Nous rappelons à la maire qu'elle s'était engagée à consulter les habitants. Cela n'a pas été fait, même les les amicales de locataires ont été tenues éloignées de la concertation, ainsi que les habitants du quartier. Nous votons contre.


QUESTION ORALE de Bondy autrement

 

Madame la maire,

Est-ensemble a décidé de ne pas réadhérer au SEDIF.


Cela peut être l’occasion de mettre en place un service public de l’eau.


Nous y sommes très favorables, tant pour le coût de l’eau que les familles doivent assumer aujourd’hui que pour les conditions écologiques de ce bien commun de l’humanité.


Ce pourrait être aussi l’occasion d’instaurer une gestion démocratique de l’eau.


C’est pourquoi nous sommes inquiets de ne pas voir de personnel d’Est ensemble affecté à un département spécifique pour préfigurer ce service.


Comment comptez-vous peser à Est ensemble pour que ce service voit le jour ?


>

La maire nous répond qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter puisqu'elle est d'accord avec nous.  Qu'il faut que le conseil communautaire se réunisse (date prévue mi-octobre) pour engager un cabinet d'études!!! Cela fait presqu'un an que la décision de ne pas readhérer au SEDIF a été prise!!!

Informations supplémentaires