Ecole

Blanquer s'attaque à la primaire

 

Par le biais d'un simple amendement, et dans l’indifférence générale des médias, notre ministre vient de faire voter par une poignée de députés (34 votes pour et 7 votes contre, pour rappel l'Assemblée nationale est constituée de 577 député-es) la création des Établissements Publics des Savoirs Fondamentaux, en plus simple les écoles du socle.

 

Ces établissements seront la réunion d'un collège et des écoles qui l'alimentent avec comme chef d'établissement le principal du collège, un-e directeur-trice devenant l'adjoint du principal (et donc inscrit dans la chaîne hiérarchique)... les autres on ne sait pas. Ces créations verront le jour par décision du recteur et des collectivités locales. C'est toute l'école primaire qui est remise en question sans qu'aucune concertation préalable n'ait été organisée avec les organisations professionnelles, sans qu'aucun bilan n'ait été tiré des expérimentations en cours, ni même que le Conseil d'état ait été consulté. Les députés qui ont voté pour cet article de la Loi Blanquer se doutent-ils qu'ils font exploser le collectif de travail du 1er degré, notre spécificité et notre richesse ? Réduire la mission de l'école obligatoire à l'enseignement de "fondamentaux" en lieu et place d'une culture commune émancipatrice, est-ce vraiment ce que veut la Nation pour sa jeunesse ?

 

Encore une fois la volonté d'un seul homme impose sa vision de l'école du contrôle...

 

Lire aussi L'école du socle adoptée au bulldozer par F. Jarraud, Le Café Pédagogique.

Informations supplémentaires