Article de la Coordination EAU Ile-de-France

C’était une demande de notre association. Le Conseil de territoire d’Est Ensemble a adopté mardi 28 mai une délibération permettant aux communes d’organiser une votation citoyenne sur le mode de gestion de l’eau. Cette consultation du public constitue un événement majeur qu’il faut réussir dans un laps de temps très court. Une grande mobilisation pourra donner l’impulsion nécessaire au passage en régie et éviter tout retour en arrière au SEDIF. D’ores et déjà, les villes de Bagnolet, des Lilas, de Montreuil et de Bondy se sont engagées à donner la parole aux habitant-es.

 

Gérard Cosme, Président d’Est Ensemble, rappelle que la compétence de l’eau appartient au territoire et qu’il faut donc une délibération de celui-ci pour permettre aux villes qui le souhaitent d’organiser une votation citoyenne à ce sujet. Une étude juridique confiée au cabinet Seban a permis de circonscrire les risques juridiques et de choisir la meilleure option. Il souligne enfin qu’Est Ensemble continue à travailler à la gestion publique et prépare la création d’une régie.

Tony Di Martino, Maire de Bagnolet, regrette que la consultation des usagers sur le mode de gestion de l’eau n’ait pas été organisée directement par Est Ensemble et annonce qu’elle se tiendra dans sa ville le 30 juin. Il estime qu’il n’y a pas de risque juridique et souhaite qu’Est Ensemble tienne ses engagements de soutien matériel aux villes qui vont organiser la consultation.

Daniel Guiraud, Maire des Lilas, est favorable à une unité de temps, le 30 juin, pour la consultation et à une unité de question; clairement il s’agit de choisir entre la puissance publique et des intérêts privés. La consultation du public qui permet le vote des jeunes à partir de 16 ans et des étrangers va donner plus de force à l’expression citoyenne.

Riva Gherchanoc, conseillère territoriale de Montreuil (LFI),  pose des questions sur quelles villes, quels moyens humains et financiers, quelle responsabilité et quelle cohérence donnée sur le territoire d’Est Ensemble et donc quel soutien précisément apporte t il? Elle se prononce en faveur de la délibération.

Le débat se conclut par un vote. La droite et Laurent Jamet, président du groupe communiste s’abstiennent. Tou-tes les autres élu-es votent pour la délibération.

Informations supplémentaires