Europe

Européennes 2009 : communiqué de GAU

SI VOUS NE POUVEZ PAS LIRE LA SUITE DE  CET ARTICLE, CLIQUEZ ICI .

Communiqué à propos des élections européennes du 7 juin 2009.

Avec 60%, l’abstention est victorieuse. Cela limite considérablement ce que l’on peut dire ensuite des résultats des différentes listes. Quand la première liste ne fait que 9,5% des citoyens, c’est le scrutin qui est invalidé.

Cette abstention est un désaveu cinglant de la construction européenne téléguidée par le patronat et accompagnée par une droite décomplexée et ce qu’on appelle encore gauche alors qu’il s’agit d’une droite complexée.

De ce point de vue, la phrase de Bourdieu reste vraie : « les sociaux-démocrates persévèrent dans leur erreur historique : l’Europe économique d’abord, l’Europe sociale ensuite. C'est-à-dire jamais car les dérégulations sauvages rendront toujours plus difficile la construction de l’Europe sociale. »

 

Il est d’autant plus pitoyable de voir comment l’UMP s’esclaffe de joie. Cela ne montre que le degré de sa coupure d’avec la société.  Mais il est tout aussi lamentable de voir l’alliance écologique de droite et de gauche narguer le PS, qui peut toujours être content de prétendument « dominer » la gauche, le front de gauche très heureux de faire 0,6 de plus que le PC en 2004 et d’avoir battu le NPA qui est content d’avoir fait plus que la LCR et LO aux précédentes européennes…

 

Nous ne renonçons pas à faire de la politique, mais nous voulons œuvrer à ce que ne font pas les partis : changer la société, changer la politique, en rendant les citoyens acteurs pour une orientation alternative, antilibérale, où le mouvement social exerce les responsabilités.

 

Ce travail porte ses fruits, nous le constatons notamment dans Bondy autrement.

 

Quel qu’ait été notre choix aux européennes, c’est ce travail qui compte et nous le poursuivons.

Déclaration de la Gauche Alternative et unitaire de Bondy

 

Informations supplémentaires