Luttes locales

Le père Ordures passe Noël à Bondy

Où le père Ordures passe-t-il Noël ? A Bondy !

 

Image Active
     

 

Lire la suite : Le père Ordures passe Noël à Bondy

SITA : mobilisation des salariés

SITA : mobilisation des salariés

 

Alors que la collecte des déchets par Est ensemble est passée de l'entreprise SITA à Hourry pour Bondy, les salariés risquent de ne pas être repris avec leurs anciennes garanties.

 

Voici la lettre qui explique leurs revendications justifiées.

Lire la suite : SITA : mobilisation des salariés

SEPUR : communiqué officieux

SEPUR : communiqué officieux (mais amusé) de Bondy autrement

Le premier adjoint de la maire est intervenu au conseil de quartier du saule blanc de façon alambiquée (pas d'info jusqu'ici), de telle sorte que plusieurs participants ont compris que Bondy autrement était derrière l'action qui a consisté à jeter des poubelles devant la mairie. Comme d'autres employés communaux en sont aussi persuadés, voici quelques remarques...

1- Il est toujours bon d'être vu là où on n'est pas, c'est même un super-pouvoir très convoité.

2- Cependant Bondy autrement n'est pas responsable de tout ce qui déplaît au Palais. Nous tenons par avance à dire que nous ne sommes coupables ni de la pluie, ni même de la neige qui ne manqueront pas de tomber dans les jours prochains.

3- Nous avouons qu'entre un salarié qui défend son emploi et le patron qui veut lui supprimer, nous sommes souvent du côté du premier. Pas la maire ni son équipe ?

4- Bondy autrement est une association citoyenne : nous considérons que les salariés et les habitants doivent décider leurs actions selon les modalités qu'ils choisissent. Nous soutenons qu'ils en sont capables. C'est pourquoi nous ne sommes jamais "derrière" aucun mouvement social, mais le plus souvent possible "à côté", voire dedans.

5- Finalement quand on entend ce qu'on entend et qu'on voit ce qu'on voit, on se dit que l'idée des poubelles était assez ingénieuse, non ?

Le travail a repris à TEP

Le travail a repris à TEP

Un protocole d'accord a été signé entre les représentants de la société TEP et celui de la CGT  pour permettre la reprise du travail. Les salariés sont satisfaits. Notamment la prime dite du treizième mois est maintenue.

Leur mobilisation a payé.

Rappelons que la SEPUR a perdu le marché du nettoyage des rues de Bondy, repris par la société TEP. Celle-ci ne voulait pas reprendre les salariés concernés en prétextant que la convention collective était différente.

SEPUR : parole aux salariés

SEPUR : parole aux salariés

Pour voir la VIDEO, cliquez sur "lire la suite"...

{dailymotion}xmgkgy{/dailymotion}

Informations supplémentaires