Luttes locales

Amiante dans les écoles, nous attendons les rapports

Suite à la mise en place de la commission sur l'accueil dans les centres, notre élue Dominique Pierronnet avait déjà rendu public un premier rapport (à lire en cliquant ICI). Comme nous nous y étions engagés, nous continuons à vous tenir informés.

Seule l’élue de Bondy autrement a assisté aux 5 visites de centres de loisirs prévues par la commission lors de son installation. Pour une des réunions, elle y a même été toute seule ! Rappelons que la commission comporte des élus PS, PC, Verts (ceux-ci étant indemnisés financièrement pour "leur permettre de remplir leur fonction"), et un élu de droite.

Lors des auditions du personnel (directeurs et animateurs ) notre élue a réclamé la possibilité de consulter les documents relatifs à la sécurité et à la santé des enfants comme les diagnostics amiante, les rapports de la commission de sécurité etc. Mme Maazaoui, adjointe de la maire, lui a refusé.

Voici le mail que nous avons donc adressé à la maire :

 

Madame la maire,

La santé et la sécurité des enfants accueillis dans les structures de la ville font l’objet d’une attention particulière. C’est pourquoi les jeudi 30 et vendredi 31 Octobre, j'ai demandé oralement à Mme Maazaoui les diagnostics amiante de tous les centres de loisirs qui en ont fait l’objet.
Elle m'a répondu que je devais en faire une demande écrite.
Je vous demande donc que les membres de la commission d'information et d’évaluation sur l’accueil des enfants dans les structures municipales puissent accéder à ces documents.

Je souhaite également que la commission puisse procéder à l’examen des rapports de la commission de sécurité ainsi que les rapports de la DDCS et avoir une copie de tous les enregistrements effectués pendant les auditions du personnel.

Je vous remercie,

Salutations citoyennes,

Dominique Pierronnet

Bondy autrement

 

A cette heure nous sommes toujours en attente de la réponse de la maire.

Visites de Hakim Kadri (3)

Centre de loisirs Pierre Curie

L'un des élus de Bondy autrement, Hakim Kadri, a "profité" de l'été pour visiter plusieurs installations de la municipalité. Voici le rapport qu'il a fait pour vous concernant le centre de loisirs Pierre Curie.

L’accueil loisirs sans hébergement est une structure réalisée à l’intérieur même de l’école élémentaire Pierre Curie. Lors de mon passage, il y avait 39 enfants inscrits (6-12ans). J’ai été surpris, pour ne pas dire choqué d’observer les conditions d’accueil. En effet, comment peut-on désigner cette structure en centre de loisirs alors que celle-ci ne bénéficie d’aucune salle d’activités ! Un préau, une cour, deux blocs sanitaires et une pelouse sont mis à disposition de l’équipe d’animation. Aussi, la salle des maîtres sert de cafétéria aux animateurs et animatrices. Malheureusement, la salle d’informatique de l’école est totalement refusée à l’ALSH. Une bibliothèque non aménagée décourage fortement l’envie de s’y rendre.

Composition de l’équipe d’animation : une directrice stagiaire, un directeur adjoint, 8 animateurs (dont un non diplômé).

Pour le mois de juillet, un budget de 1000€ a été alloué.

Cet été, un contrôle de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) et un rapport a été remis à la responsable du service. Nous l'avons réclamé.

Visites de Hakim Kadri (1)

Maison de la Jeunesse et des Services Publics (ancienne Sécurité Sociale à Bondy Nord)

L'un des élus de Bondy autrement, Hakim Kadri, a "profité" de l'été pour visiter plusieurs installations de la municipalité. Voici le rapport qu'il a fait pour vous concernant la MJSP.

 

J'ai été reçu le 27 juillet 2014 par Abdelkader Matili, qui n’est autre que le frère du maire-adjoint portant le même nom.

Ce jeune directeur me présente le fonctionnement des activités réservés aux pré-ados et ados du secteur. Un bon nombre d’activités est proposé à la journée pour les 12-14 ans à la MJSP. Des séjours se sont déroulés à Argelès sur mer, en Espagne, à la montagne (2 séjours) et à la Baule sur la base de 3 animateurs par séjour, ainsi que des mini-séjours à la semaine à St Benoît du Sault. Monsieur Matili m’a assuré que les déplacements en minibus ne dépassaient pas une distance de 100 Km. La ville de Bondy a procédé à la location de 10 véhicules 9 places (soit 2 par centre) pour accompagner assez souvent les ados vers des bases de loisirs. Une charte du conducteur a été rédigée par le service que je n’ai pu obtenir sur place mais j'ai demandé à la maire de m'en fournir un exemplaire. Aussi, il m’a présenté un planning démontrant que les activités dites de « consommation » ont été réduites au bénéfice d’activités techniques, sportives et culturelles. Sur l’ensemble des structures d’accueil, 27 animateurs et animatrices ont été recrutés par la ville de Bondy. 75 à 80% d’entre eux sont diplômés.

 

Les adolescents âgés de 15 à 17 ans se réunissent au Palais des sports tous les jours pour la pratique d’activités sportives, plusieurs Bondynois qui ont eu l'occasion de se rendre sur place m'ont cependant dit que l'encadrement des activités leur semblait plus tenir de la garderie que de l'animation d'une activité. Au programme, il m’avait été annoncé la pratique d’activités sur le canal de l’Ourcq, un projet intervilles. Un accueil est aussi proposé aux 12-17 ans à Brassens, Blanqui, Sohane et Gazzi.

Visites de Hakim Kadri (2)

Visite du Centre de vacances et de loisirs de St Benoît du Sault/Roussines

L'un des élus de Bondy autrement, Hakim Kadri, a "profité" de l'été pour visiter plusieurs installations de la municipalité. Voici le rapport qu'il a fait pour vous concernant le centre "Le Pêché" à Saint Benoît.

Sous une pluie battante, je me suis rendu le jeudi 7 août 2014 au centre de vacances de Bondy « Le Pêcher » qui se trouve à Roussines. Accueilli par le couple de gardiens de la ville de Bondy, Monsieur et Madame Maillet, je visite les locaux et rencontre le Directeur-adjoint de la DDCS (Direction Départementale de la Cohésion Sociale), une inspectrice de son service et enfin une journaliste de Radio France Berry sud.

Le Directeur de l’administration compétente chargé d’accorder l’ouverture du centre de vacances félicite l’organisateur, la ville de Bondy, pour sa forte mobilisation pour accueillir les enfants et aussi pour l’ensemble des efforts pour offrir les moyens d’un bon fonctionnement.

La fausse note est sans doute la visite des locaux réservés aux jeunes de 12-14 ans qui effectuent un séjour à la semaine. Un dortoir en fouillis qui nous marqueront l’administration et moi. Je continue de m’interroger sur le rôle éducatif du responsable et des deux animateurs chargés d’encadrer nos 12 jeunes bondynois. Contrairement aux projets vantés par la mairie, les activités organisées pour ce jeunes public : Bowling, cinéma, etc., sont des activités de « consommation ». Faut-il parcourir 300Km pour cela ?

Ce contenu d’activités « pédagogiques » ne correspond pas du tout à l’organisation de ce genre de séjour et surtout à la présentation de ce séjour par le Directeur du service rattaché à la MJSP, Monsieur Abdelkader Matili. Le point positif observé par l’ensemble des équipes d’animation est la cohabitation entre les enfants du Centre de vacances et les adolescents, surtout lors de la prise du petit déjeuner ou de veillées réalisées ensemble.

En début d’après-midi, j’effectue une entretien avec Madame Céline Gantier , Directrice diplômée, titulaire de la Fonction publique, Coordinatrice des activités TAP et aussi animatrice en Classes de découvertes sur ce lieu même, en périodes scolaires. Dotée d’une riche expérience, elle a très vite et bien pris en main l’organisation du séjour avec un programme d’activités bien adaptés aux 74 enfants (20 de maternelle, 54 d'élémentaire) qui séjourneront à Roussines pendant deux à trois semaines (du 4 au 18 août). Malheureusement, je ne pourrai accéder au projet pédagogique car l’exemplaire a été remis au Directeur adjoint de la Cohésion sociale, le matin même ! Je constate, à nouveau, que le projet éducatif de la ville est daté du 15 Novembre 2001 et qu’il est âgé de 13 ans maintenant. J’ai également déploré le recrutement 3 jours après le début du séjour de l’animatrice qualifiée pour assurer la baignade qui a rejoint le groupe par train, non impliquée dans l’équipe et l’organisation.

Une participation avec la ville de St Benoît est prévue lors des festivités du 15 août où les jeunes Bondynois s’impliqueront dans l’organisation d’un carnaval. Un animateur spécialisé dans l’utilisation du vélo a initié les enfants à pratiquer habilement des déplacements en toute sécurité. Poneys, rallye photos, sortie au zoo de Beauval, construction de cabanes dans les bois. Sur cette dernière activité, j’ai apprécié la subtilité du couple de gardiens qui a permis à de jeunes stagiaires de réaliser un accès facile dans la forêt en plantant des panneaux d’information des différents arbres à découvrir.

Ce que propose Bondy autrement :

  • Encourager la ville de Bondy a produire un film de présentation du centre de vacances par des professionnels de la vidéo, dans le but de promouvoir l’établissement et de rassurer certaines familles réticentes aux conditions d’accueil et inquiètes par les informations diffusées par les médias au cours de ces dernières années.

  • Développer l’échange et le partage du centre avec des villes de notre communauté d'agglomération (il ne semble pas qu'il y ait eu d’échange cette année à St Benoît).

  • Favoriser l’organisation de classes de découvertes (16 pour l’année scolaire 2013/2014) qui faciliterait l'inscription ensuite d'enfants pour la période estivale.

  • Améliorer les couloirs d’accès aux dortoirs où des représentations de personnages de bandes dessinées (Pif, Hercule, Picsou …) sont inconnus par la génération des enfants nés après les années 2000, et bien évidemment renouveler le matériel vieillissant (mobilier, vaisselle….).

 

Informations supplémentaires