Notre site Bondy-autrement avait déjà publié les déclarations des syndicats concernant le dispositif de "lutte contre l'absentéisme" de la maire (ici notamment)... Nos conseillers municipaux, Hakim Kadri et Dominique Pierronnet, avaient d'ailleurs voté contre : c'est le point 15-27 du conseil municipal du 25 juin dernier (à voir ici). La déclaration ci-dessous confirme nos craintes, elle a été prononcée par la CGT au Comité Technique Paritaire du 1er octobre.

La CGT recense de nombreux agents désemparés par ce dispositif totalement discriminatoire.

La Maire dénonçait des abus connus et non sanctionnés et aujourd'hui c'est tout le personnel qui le paie ! Ainsi, des agents exemplaires, se retrouvent accidentellement arrêtés pour maladie avec des retraits de régime indemnitaire. Une sanction pour tous ?

Comment qualifier ces procédures instituées par la municipalité ?

Aujourd'hui les agents se sentent obligés de venir travailler même en étant souffrants, sous peine de pénalité financière. Il y a de véritables problèmes d'HYGIENE, de SECURITE et surtout de CONSCIENCE.

 

Comment la municipalité gère-t-elle les agents venant au travail alors qu'ils peuvent être contagieux pour les bébés, enfants, les personnes âgées... dont ils s'occupent ?

 

Que compte faire la municipalité ?

 

Les agents malades recensés viennent au travail épuisés ce qui maximise les risques d'accident au travail pour eux.

 

Que compte faire la municipalité ?

 

Psychologiquement les agents souffrant viennent travailler malgré tout, et pourtant affaiblis ; leur travail risque d'être qualifié d'insuffisance professionnelle.

 

Que compte faire la municipalité ?

 

Dans l'attente d'un retrait de ce dispositif, de réelles négociations avec l'ENSEMBLE des syndicats, la CGT demande officiellement à la municipalité de fournir des MASQUES DE PROTECTION aux agents pour éviter les contaminations, de RESPECTER LA LOI. Et ce n'est qu'un début, l'hiver arrive...

 

RAPPEL : La municipalité a obligation de préserver la santé de ses agents et sa protection. Comment compte-t-elle respecter la LOI sachant que pris à la gorge financièrement les agents viennent travailler alors qu'ils sont souffrants, alors qu'ils sont contagieux... ?