Médias

Point Infos Bondy n°38

Entretien exclusif avec Vincent Duguet, Maire-adjoint sortant, tête de liste « Bondy autrement » à l’élection municipale.

Tu conduis la liste « Bondy autrement » aux municipales, pourquoi ?

Parce que j’ai pensé pouvoir rassembler les militants associatifs, les citoyens déçus des politiciens, les socialistes authentiques, les écologistes, les communistes unitaires, les habitants des quartiers. C’est le cas aujourd’hui, nous avons une belle liste, d’habitants et de militants enracinés dans la ville, avec un projet dynamique autour de valeurs fondamentales.

Vous êtes deux élus à quitter la majorité sortante pour rejoindre « Bondy autrement », ce n’était pas mieux dedans ?

Mieux pour obtenir un fauteuil, peut-être…. Mais pour changer les choses, ce n’est pas le cas... D’autant qu’on ne sait pas quel sera le résultat des prochaines élections… Dominique Pierronnet et moi-même sommes intervenus sur la prétendue « Rénovation » urbaine, pour obtenir des dotations et des réformes fiscales, pour développer le logement social, etc. Non seulement nous n’avons pas été entendus mais il n’y a même pas eu de réel débat de la majorité sortante sur ces questions.

Vous vous dîtes « liste de la gauche citoyenne, alternative et participative », qu’est-ce que cela signifie ?

Nous voulons que les habitants décident, et nous ne sommes pas l’émanation d’un parti, c’est pourquoi nous sommes une liste « citoyenne ». Pour nous tout habitant est un citoyen qui doit décider de la ville. C’est pourquoi nous sommes « participatifs ». Notre orientation veut clairement réorienter la politique à gauche, sortir des idées dominantes social-libérales, c’est pourquoi nous sommes de la « gauche alternative ».

Et ton bilan en tant qu’élu ?

Avec Dominique Pierronnet, nous avons contribué à ce que s’expriment les initiatives citoyennes : la lutte des mal-logés, celle des sans-papiers, le mouvement contre la Rénovation urbaine, pour obtenir des moyens pour les services publics, etc. Parfois, nous n’avons pu que voter contre au Conseil Municipal, parfois nous avons vu les revendications gagner.

Ne crains-tu pas de faire passer la droite ?

Georgia Vincent faisait 17% lors des dernières élections, autant dire qu’il n’y a aucun risque… Et elle en est consciente : son programme est bâclé, elle promet des choses différentes aux uns et aux autres. D’ailleurs, elle n’a aucun discours ancré dans les réalités bondynoises, elle fait du « copier/coller » de l’UMP national, et ça ne colle pas à Bondy justement…

C’est donc vous qui représentez le vrai changement ?

Tout à fait, le maire a montré qu’il ne tenait pas à la démocratie participative, qu’il ne voulait pas défendre le logement social, qu’il privatisait les activités municipales, refusait de lancer une réforme fiscale, etc. Nous ne lâcherons pas ces dossiers, nous voulons que ça change, et dans la campagne nous avons déjà commencé à faire changer les choses.

Mais la liste du maire ne rassemble-t-elle pas toute la gauche ?

Ah ? Elle rassemble surtout les partis établis et des notables. La gauche, ce sont des citoyens, et là c’est une autre affaire. Rappelez-vous le referendum sur la Constitution Européenne, rappelez-vous le score de « Rebondir » : les électeurs ne sont pas des moutons qui suivent le drapeau d’un parti.

Combien comptez-vous faire ?

Le score n’est pas notre obsession. Ce qui nous préoccupe, ce sont les mesures de notre programme, et le projet que nous avons : nous ne voulons pas prendre la ville, mais la rendre à ses habitants. Cependant, au regard des précédents scrutins, nous sommes assurés de dépasser les 10% au premier tour. Nous pourrons donc être présents au second tour, si c’est la question.

Et que ferez-vous à ce moment-là ?

Nous parlerons du second tour quand le premier aura eu lieu.

Comment êtes-vous financés ?

J’ai dû faire un emprunt. J’en profite pour dire que toute l’aide apportée est bienvenue, même financière.

Quelle serait ta première mesure ?

« Ma » première mesure? Je ne gèrerai pas seul… Parmi nos priorités : tenir des Assises Locales de l’Education pour permettre la réussite de chaque élève, geler les destructions d’immeubles décidées sans les habitants, construire le budget avec les habitants. Voilà trois initiatives que nous prendrions immédiatement…

Vous dîtes que vous continuerez après les élections, est-ce vrai ?

C’est finalement le plus important de la liste : nous sommes constitués en association, nous avons donc bien l’intention de continuer après l’élection. D’ores et déjà j’appelle chacun des lecteurs de Point Infos Bondy à adhérer à « Bondy autrement » et à mener cette campagne citoyenne pour les municipales.

Informations supplémentaires