Municipales 2014

UMP : miracle, ils vivent !

Pendant six ans, l'UMP de Bondy ne nous a jamais donné l'occasion de la critiquer puisqu'ils n'ont rien produit, aucun tract, aucune dénonciation publique de la politique de Gilbert Roger puis de Sylvine Thomassin.
Certes, nous les croisions au Conseil municipal, mais qu'y faisaient-ils ?


Quand Sylvine Thomassin, fraichement intrônisée maire, a fait voter par le conseil municipal (chambre d'enregistrement de ses caprices) la création illicite d'un dix-septième adjoint, l'UMP ne s'y est pas opposée. Seul Bondy autrement a saisi le tribunal administratif et a réussi à faire annuler ces décisions que tous les conseillers municipaux savaient illégales. L'entêtement de la maire nous a conduit deux fois jusqu'en Conseil d'Etat ... qui nous a donné raison deux fois. Nous avons évité aux contribuables bondynois de se faire détrousser de 79 670 €.

 

Quand le service jeunesse de la mairie  a acheté des places au CE d'Air France Exploitation dont le maire-adjoint était le secrétaire, l'UMP n'a rien fait, n'a rien dit. C'est Bondy autrement qui s'est battu pour obtenir les preuves et faire reconnaître cette procédure contraire aux codes du travail et des marchés publics. C'est Bondy autrement qui est attaqué en diffamation et a dû faire appel à la générosité de ses sympathisants pour les frais de ce procès, prévu à l'automne 2014.

A Bondy Habitat c'est l'UMP qui représente seule l'opposition municipale puisque le PS l'a préférée à Bondy autrement. Choix judicieux puisque l'UMP n'a pas protesté contre les augmentations de loyers. Ni contre l'implantation d'un coûteux hôtel d'entreprise (2 800 000 euros) pour le compte de la mairie avec l'argent des locataires. Ni contre les conditions de remboursement en 2014 d'une partie des charges trop payées depuis 2008. Ni contre la vente d'un grand terrain du centre-ville à OSICA pour 525 000€ alors qu'on aurait pu demander une estimation des domaines plus haute. L'UMP de Bondy n'a rien dit, rien fait.

A la communauté d'agglomération Est ensemble, le PS a de nouveau préféré désigner l'UMP plutôt que Bondy autrement. Par le vote de Georgia Vincent l'UMP a voté avec le PS pour le retour au SEDIF et à Veolia. Droite et gauche unies pour confier cette ressource vitale à la première multinationale de l'eau, bien connue pour pratiquer les tarifs les plus chers de France.

On comprend pourquoi le PS préfère l'UMP à Bondy autrement pour passer six années tranquilles !

Informations supplémentaires