Municipales 2014

Bondy : quelle opposition voulons-nous pendant 6 ans ?

Au premier tour des municipales de Bondy, l'abstention atteint un pic de 55%.

La liste PS-PC-EELV a perdu 1772 électeurs (chutant de 56% à 46%).

La droite (UMP + MODEM) faisait 34% en 2008, elle fait maintenant 37% alors qu'elle a ajouté un autre parti à sa coalition (l'UDI).

Bondy autrement progresse de 3% en passant de 9 à 12% (+200 voix).

La liste de Fatou Meïte rate de très peu le seuil de 5%.

En dehors du PS, seules deux listes peuvent se maintenir : la liste de Bondy autrement et celle de la Droite.

Sur l'hypothèse d'un second tour similaire au premier, la liste PS-PC-EELV devrait donc arriver en tête et gagner dimanche prochain.

Reste donc à savoir quelle opposition nous voulons pour les six ans à venir.

L'UMP qui est capable de mener pendant trois mois une campagne électorale professionnelle, mais laisse Madame Thomassin gouverner pendant six ans ?

Ou bien, Bondy autrement qui est investi aux côtés des citoyens et travaille au quotidien.

Nous l'avons déjà indiqué, le PS préfère l'UMP : c'est l'UMP que le PS a désigné à Bondy Habitat, c'est l'UMP que le PS a désigné à Est ensemble.

Pourquoi ? A Bondy Habitat, jamais l'UMP ne s'est opposée aux augmentations de loyers, ni au coûteux projet d'hôtel d'entreprises que vont payer les locataires. L'UMP a voté la gestion de l'eau au privé (comme le PS) à Est ensemble.

Et au conseil municipal, l'UMP et le PS sont favorables à la privatisation des services publics (nettoyage, gardiennage et parking), à la préparation du Grand Paris antidémocratique, aux indemnités des élus transformés en professionnels de la politique.

Quant à Bondy autrement, nous demandons :

- la suppression des indemnités forfaitaires des élus et le remboursement des frais réels,

- des commissions pluralistes proportionnelles pour l'attribution des logements sociaux (avec anonymisation des dossiers),

- un budget participatif

- et un investissement prioritaires dans les écoles.

Nous ne sommes "que" des citoyens mais c'est nous, sans avocat, qui avons fait annuler la création d'un poste illégal d'adjoint par la maire (en gagnant jusqu'en conseil d'Etat deux fois), c'est nous qui avons dénoncé les affichages illégaux du PS en les obligeant à cesser, ou qui avons encore fait annuler avec les associations de la Coordination EAU Ile de France le vote d'Est Ensemble qui redonnait la gestion de l'eau à VEOLIA, c'est nous qui avons obligé la mairie à respecter la loi parce que nous avons dénoncé l'achat de 10 000 euros par le Service Jeunesse à une structure extérieure dont un maire-adjoint était responsable.

Quant à nous, nous voulons d'abord rendre les habitants acteurs de la ville, et comme nous l'avons fait les six années précédentes, nous préparerons les conseils municipaux avec tous les habitants qui le souhaitent.

Pour continuer à rendre la ville à ses habitants, il ne suffira pas de voter, mais le 30 mars, il faudra voter Bondy autrement.

Informations supplémentaires