Santé

Verdier : déficit de l'AP-HP ?

Et toujours à propos de Jean Verdier, cet intéressant communiqué de Sud Santé sur le pseudo déficit de l'AP-HP (Assistance publique - Hôpitaux de Paris)

 

Déficit de l’AP-HP :

Quand on veut tuer son chien

La direction de l’AP-HP nous a présenté l’estimation du déficit de l’année 2009 qui s’élève à 95 millions. Chiffre non stabilisé du fait des problèmes d’informatique !

Nous avons essayé de comprendre comment nous sommes passés de 20 millions de déficit à 73  millions en supprimant plus de 1000 emplois.

Sur le budget 2009 on note une augmentation de l’investissement qui passe de 450 millions à 600 millions.

Les créances irrécouvrables (les non facturations) s’élèvent à 55 millions , ce qui est normal quand depuis des années, on supprime des postes de personnels administratifs et qu’on met en place un système informatique non performant.

L’augmentation des frais de sous traitance de plus de 13 millions d’euro.

La baisse d’activité et la fermeture de services pour manque de personnel coûte à l’AP-HP en 2009 33 million d’euro mais on continue à supprimer des emplois !

20 millions supplémentaires (90 millions au lieu de 70 millions)  par rapport à 2008 sont mis en provision pour les jours déposés par les  agents sur les compte-épargne-temps .

Bref un maquillage des comptes, un affichage politique pour justifier les restructurations, les suppressions d’emplois, les fermetures d’hôpitaux .

Par contre, tous les directeurs de l’AP-HP se sont vu octroyer en mars une sur-prime allant de 10 000 à 18 000 euro !

Depuis quelques temps une campagne politique intense est menée contre l’AP-HP et ses personnels.

Un rapport à charge de la cours régionale des comptes, truffée de contre-vérité , a fuité dans la presse sans reprendre les réponses argumentées de la direction de l’AP-HP.

Madame Bachelot  fait des grandes déclarations sur l’inquiétude du ministère par rapport au déficit de l’AP-HP, alors que celui-ci est construit pour être déficitaire et justifier la suppression des emplois réclamés par le gouvernement.

Le regroupement des 37  hôpitaux de l’AP-HP en 11 groupes n’a qu’un seul but : démanteler l’AP-HP.

SUD santé avec l’ensemble des syndicats  ne laissera pas ce gouvernement, casser l’AP-HP, ces personnels et ce formidable outil de recherche et de soins  au service de la population.

Paris, le 9 juin 2010

Informations supplémentaires