Opération banlieue, par Hacène Belmessous

Piqué au site Expression93 que vous pouvez retrouver en cliquant ICI.

Depuis l’arrivée de François Hollande, si rien n’a vraiment changé, on a un peu oublié l’époque de Sarkozy. Du coup le livre de Hacène Belmessous sorti en 2010 peut sembler daté. Pourtant rien n’a été changé par le nouveau président de ce qui avait été lancé par l’ancien.

L’auteur est chercheur indépendant. Il a rencontré de nombreux acteurs qui lui ont révélé les relations étroites entre la rénovation urbaine et le dispositif anti-émeute ; il en est arrivé à montrer comment une véritable stratégie militaro-policière a été montée en prévision de révoltes des quartiers populaires.


Certes François Hollande est venu à Bondy dire à quel point la banlieue lui tenait à cœur. Un élu de Bondy, Nadir Kitatni, avait d’ailleurs invité les jeunes des quartiers à lui apporter leurs demandes de job ou de logement. Cet élu s’était retrouvé à faire 53 heures de garde à vue*…

Alors le regard sur la banlieue dangereuse a-t-il changé avec le président ?

Le super-flic, Christian Lambert, nommé préfet par son ami Sarkozy… est resté préfet. C’est sous ses ordres d’ailleurs que la préfecture avait fait bloquer l’esplanade Jean Moulin lors d’une manifestation des mal-logés de Seine-Saint-Denis (voir sur notre site en cliquant ICI). Ou que la préfecture refuse de renouveler le titre de séjour d’habitants du département comme ce père d’une collégienne française, au mépris de la convention internationale des droits de l’enfant (le texte de RESF est ICI)… L’amour des banlieues de M. Hollande était d’ailleurs tempéré déjà par les propos de Manuel Valls quand celui-ci avait exprimé à la télévision que le marché de sa ville manquait de « whites »…

Les mêmes recettes produisant les mêmes plats, on peut craindre que l’opération contre les banlieues puisse ressortir à tout moment : les « Grands Hommes » qui nous gouvernent préfèrent réprimer une émeute que résoudre leur crise.

Une force policière coupée de la population qu’elle doit servir, une discrimination des classes populaires aiguisée par la « crise » (celle qui dure depuis 30 ans), un mépris en général des habitants par la classe politique… Finalement, le livre de Hacène Belmessous n’est pas daté.

Opération banlieue, Hacène Belmessous, La Découverte, 2010, 15€, 204 pages.

* La totale objectivité journalistique qui nous anime nous oblige à signaler cependant que ce n’est pas pour ce prétexte que M. Kitatni a été mis en garde à vue, mais pour des plaintes portées par trois élus PS et PC de la ville, concernant de prétendues menaces de mort… Accusations pour lesquelles M. Kitatni a ensuite été totalement relaxé.

Informations supplémentaires