Sports

Du pain et des jeux

 


Par Anne Roumanoff

On a les Jeux olympiques, nom de Zeus ! Depuis que moi, Jupiter, je règne sur la France, avouez que tout va nettement mieux. La France rencontre toujours de grandes difficultés mais les Français ont retrouvé l’espoir et ça, c’est grâce à moi et à ma formidable énergie optimiste. Le fait que Los Angeles ait retiré sa candidature nous a beaucoup aidés. Pierre de Coubertin a dit : "L’important, c’est de participer", ce à quoi je rajouterais "c’est plus facile de gagner quand les autres ont renoncé".

Je sais bien que tout le boulot a été fait avant que je ne sois élu, mais c’est quand même moi, le dieu-président, qui ai remporté le sprint final. J’ai d’ailleurs poussé l’habileté jusqu’à convier mes prédécesseurs à l’Élysée pour leur rendre un hommage appuyé : Je suis celui qui a conduit jusqu’à l’en-but un ballon qui y était presque déjà. Cette victoire est une cordée à travers le temps et doit beaucoup à celles et ceux qui l’ont forgée. Les gens râlent contre la baisse des APL de 5 euros par mois, hop, je demande aux propriétaires de diminuer les loyers de 5 euros. Impossible n’est pas Macron ! Comme l’a remarqué mon buraliste : "Avec vous, on est toujours dans la merde, mais on est moins déprimé."

La France, un pays de winners ?

Les sinistrés de Saint-Martin étaient légitimement en colère, je n’ai pas craint d’aller courageusement à leur rencontre. En toute simplicité, avec infiniment d’empathie, entouré d’une nuée de journalistes, j’ai tombé la veste, retroussé mes manches de chemise et j’ai dit : "Je comprends votre détresse." Ensuite j’ai fait quelques promesses qui seront mises en œuvre dès que possible, c’est-à-dire pas tout de suite. Pour montrer à quel point j’étais concerné, je suis allé jusqu’à me faire héberger dans le logement de fonction d’un gendarme. Il y a eu une polémique ridicule sur le fait de savoir si j’avais dormi sur un lit de camp ou dans un vrai lit et si je m’étais, ou non, lavé à l’eau de pluie. Quelle importance ? Le culte du buzz ne fait décidément pas honneur aux médias. Heureusement, Jupiter est magnanime, au lieu de foudroyer tous ces commentateurs jaloux de mon immense talent, je préfère les électrocuter avec mon charme magnétique.

Je veux faire de la France un pays de winners ! Moi-même je suis un athlète de haut niveau. Je suis champion en sports nautiques : médaille d’or de la plongée brutale dans les sondages, médaille d’argent en surf. Avec moi, on glisse d’un sujet à l’autre, regardez comme j’ai habilement fait couler la polémique sur le Code du travail pour voguer vers les JO en évitant la tempête qui se profilait. On ne le dit pas assez mais les Français sont aussi de grands sportifs : ils rament pour boucler leurs fins de mois, ils pédalent dans les méandres des papiers administratifs, ils courent pour chercher du boulot, ils luttent pour élever leurs enfants et ils suent pour avoir une retraite misérable. J’aimerais tellement qu’à mon contact, ils apprennent enfin à regarder la partie pleine du verre au lieu de se plaindre de leurs poches vides.

We are the champions !

lejdd.fr

Informations supplémentaires