Madame Guigou nous écrit

Ce n'est pas la première fois que nous donnons la parole à d'autres forces politiques. Ce n'est pas la dernière. Les précisions de Mme Guigou ne modifient d'ailleurs pas ce que nous avions écrit (vous pouvez relire l'article L'après-MAM chez nous : Guigou en cliquant ICI). En espérant que cette bonne pratique sera réciproque : pas mal de nos articles mériteraient d'être largement repris...

 

Le 3 mars 2012

Quand on aime, il faut aussi être précis. Voici donc des précisions que je souhaite apporter suite à l'article paru 1er mars 2011 aujourd’hui sur le blog «Bondy Autrement».

Comme vous le savez, le 17 février 2011, j'ai décidé de ne plus exercer la co-présidence du Comité de parrainage politique de l'Institut de prospective économique du monde méditerranéen (IPEMED), pour éviter tout soupçon de confusion ou amalgames malveillants avancés par certains.

Qu'est-ce qu'IPEMED ? IPEMED est un « think tank » ou laboratoire d’idées dirigé par Jean-Louis Guigou, dont la mission est de rapprocher par l’économie les pays des deux rives de la Méditerranée.

International et indépendant des pouvoirs politiques et des membres qui financent son action, IPEMED est une association, à but non lucratif, reconnue d’intérêt général, qui n’a aucune activité commerciale, n’à aucun moment soutenu de dictature, n’a jamais reçu d’aucun gouvernement la moindre subvention et n’a jamais apporté un soutien à un régime quelconque.

Comment fonctionne IPEMED ?

IPEMED est dirigé par un Conseil d’administration présidé par Monsieur Radhi Meddeb. Il produit des études, livres, notes sur des projets concrets de coopération économique (eau, énergie, sécurité des investissements, dépollution … ) entre les deux rives de la méditerranée.

IPEMED s’entoure de trois organes consultatifs qui n’interviennent pas dans sa gestion :

- le Comité de parrainage politique, que je co-présidais avec Abderrahmane Hadj Nacer, est dépourvu d’attache partisane, respecte la parité Nord-Sud et a pour objectif de promouvoir l’action d’IPEMED et de défendre l’idée du partenariat euroméditerranéen auprès de la sphère politique internationale. Ce Comité de parrainage publie chaque année depuis 2006 un appel pour promouvoir la création d’un espace de croissance euro-méditerranéen, solidaire et durable.

En mars 2009, soit près d’un an avant la révolution en Tunisie, ses membres se sont entendus sur un texte commun, soulignant avec fermeté que le Sud et le Nord de la Méditerranée partageaient les mêmes valeurs et la même aspiration à l’Etat de droit. Publié sur le site Internet d’IPEMED, cet appel a été adressé aux médias pour être publié, mais en vain.

Un autre appel a été signé par les membres du Comité de parrainage politique d'IPEMED le 29 janvier 2011 dernier, envoyé au Président du Conseil européen Monsieur Van Rompuy et à tous les hauts responsables de l’Union européenne le 1ier février et pour publication au journal Le Monde. Cet appel a été publié sur le site Internet d'IPEMED le 14 février 2011 : « Tunisie, Egypte, Méditerranée : l’Europe doit agir et vite ! ».

Dès 2005, avant même la création d’IPEMED, j’ai signé avec de nombreuses personnalités parmi lesquelles Jean Daniel, Hubert Védrine et Alain Juppé un appel pour une « communauté du monde Méditerranéen » dans lequel nous dénoncions l’économie de rente et affirmions le caractère universel des aspirations démocratiques.

Monsieur Yadh Ben Achour, Ancien doyen, membre de l’Institut de droit international en Tunisie, qui est actuellement à la tête de la Commission de la réforme politique et de la transition démocratique en Tunisie est lui aussi membre du Comité de parrainage politique d’IPEMED.

Les membres de ce Comité sont, bien sûr, bénévoles (voir liste ci-jointe :http://bondy-autrement.org//images/Docacharger/ipemed_gouvernance_vf.pdf).

- le Conseil de surveillance, présidé par Monsieur Gérard Mestrallet, et dont Monsieur Aziz Milad et Monsieur René Carron assurent la vice-présidence, est composé de l’ensemble des entreprises qui soutiennent IPEMED. Il se réunit une fois par an pour rappeler le rôle et l’engagement des entrepreneurs méditerranéens dans la construction d’un espace régional.

- le Conseil scientifique est co-présidé par Christian de Boissieu, président délégué du Conseil d’Analyse Économique (France) et Abederrahmane Hadj Nacer, ancien gouverneur de la Banque Centrale d’Algérie. Il propose les axes de travail prioritaires d’IPEMED et veille à la qualité des études et des publications. Il assure le pilotage de l’approche prospective « Méditerranée 2030 ».

- Je continuerai mon engagement en faveur du partenariat euro-méditerranéen et je participerai aux réflexions du Comité de parrainage politique car, plus que jamais, je crois nécessaire la coopération entre les décideurs et les sociétés civiles des deux rives, pour le développement économique, le progrès social, les droits et libertés auxquels chaque être humain aspire.

Elisabeth Guigou

Députée de Seine-Saint-Denis

Vice-présidente de l’Assemblée nationale

Informations supplémentaires