Un autre monde

Nelson Mandela est mort.

Nelson Mandela est mort.

Il y a fort à parier que les médias vont nous occuper plusieurs jours avec sa mort, sa vie, les cérémonies funéraires...

Ils ne diront pas qu'il y a eu une époque où beaucoup trouvaient normal que Mandela soit enfermé.

Il a passé 27 ans dans les geôles de Robben Island, condamné comme un terroriste.

L'entreprise Total à l'époque faisait des affaires avec l'Afrique du sud qui était officiellement raciste et prônait le « développement séparé ». Ca ne dérangeait pas les responsables politiques français du PS ou de l'UMP.

Aucun doute qu'aujourd'hui ils pleureront le grand homme. Je ne veux rien savoir de leur jérémiades trop tardives.

Je me souviens qu'un Français, Albertini, était aussi prisonnier en Afrique du sud. Certains députés avaient trouvé des justifications à ça.

C'est pour obtenir la libération de Mandela que je me suis « engagé » en politique. On m'expliquait avec beaucoup de certitude que jamais Mandela ne pourrait être libéré, que les intérêts étaient trop puissants en face.

Les mêmes mépris je les retrouve aujourd'hui chez ceux qui nous expliquent que la monarchie municipale ne peut pas tomber, que les citoyens ne font pas le poids face aux politiciens gavés, face au clientélisme.

Mais Mandela a été libéré, l'apartheid est tombé, même si nous étions peu nombreux à l'exiger au début.

Les médias ne le diront pas, mais les seuls combats qu'on est sûrs de perdre sont ceux qu'on ne mène pas.

Vincent Duguet

Informations supplémentaires