Travaux de l’avenue Carnot à Bondy : de pire en pire ?

Un article pris du site Expression93.fr, par Laurent

J’avais déjà évoqué la nullité de la conduite des travaux (indispensables) de réfection de l’avenue Carnot à Bondy. L’article avait dû toucher un point sensible puisque Gilbert Roger, maire de Bondy, s’était senti obligé de réagir. Une réaction d’ailleurs assez peu convaincante.

Or rien ne s’est vraiment arrangé depuis. L’avenue Carnot a continué à servir de parking sauvage. Le nombre de véhicules en stationnement dans la partie en travaux en juillet et en août était beaucoup plus élevé qu’avant les travaux (de l’ordre de 30%), les gens se garant n’importe où et n’importe comment.


La gestion de la collecte des déchets ne s’est pas améliorée. Le mélange des déchets « standards » et des déchets recyclables continue de plus belle, par exemple.

Mais un nouveau palier dans la nullité a été franchi aujourd’hui avec la destruction d’une conduite d’eau dans la matinée. On me rétorquera qu’il y a du progrès : d’habitude, à Bondy, c’est plutôt les conduites de gaz que les travaux font sauter. Néanmoins, l’incapacité à localiser et dégager les conduites d’eau présage assez mal des travaux à venir sur le gaz et l’électricité.

L’avenue Carnot, sur la partie juste au sud de la rue Blanqui, s’est donc retrouvée inondée. Les habitants sont privés d’eau courante. Or, nous sommes quand même en août, et même si les températures ont baissé par rapport à l’épisode caniculaire du début de semaine, elles restent suffisamment élevées pour qu’un petit verre d’eau de temps en temps soit le bienvenu.

Le service de la voirie de la municipalité, contacté par téléphone, semblait passablement dépassé par les événements ! Grosso modo, l’agent qui m’a répondu savait qu’il y avait un problème et que l’eau était coupé, et c’est à peu près tout. Quand l’eau sera-t-elle rétablie ? « Je ne sais pas ». Quelles démarches la municipalité va-t-elle faire pour les résidents dont la cave a été inondée et les murs gorgés d’eau par infiltration ? « Je ne sais pas. Rien. Contactez votre assurance ».

Mon interlocuteur a tout de même reconnu que je n’étais pas le seul à avoir appelé. D’autres résidents avaient signalé des caves inondées ou s’étaient alarmés de l’absence d’eau.

Alors, à quoi faut-il s’attendre maintenant ? Les habitants de l’avenue Carnot vont-ils rester sans eau en plein été ? D’autres conduites vont-elles être massacrées ? Les tuyaux et câbles prévus vont-ils être posés dans l’immonde gadoue qui baigne le fond de la tranchée ?

Informations supplémentaires