Urbanisme

Garage : le projet de la maire revient par la fenêtre

La maire fonce et ne lâche rien…

Vous étiez nombreux, cher-e-s Bondynois-es à vous exprimer par voie de pétition et à faire des propositions pour l’avenir de notre garage municipal.

La maire de Bondy vous a entendus lorsqu’elle a retiré le projet de construction de 94 logements par Vinci. Ce projet sorti par la porte, notre édile revient par la fenêtre le présenter autrement : en s’appuyant sur les conseils du cabinet RESPUBLICA pour travailler sur le « dialogue collaboratif ». Qu’en est-il aujourd’hui ? Comme vous l’avez su en lisant le journal Reflets du mois dernier, la consultation devait s’engager ce jeudi 23 mai dans le petit salon de l’hôtel de ville.

Les militants de la section socialiste de Bondy et des fonctionnaires étaient bien là, répondant au coup de clairon de la première secrétaire qui revendiquait la construction de logements privés au centre ville. Les habitants du quartier du Mainguy ont, dès le début du débat, exprimé leurs déceptions.

Au lancement de cette « pseudo-concertation », Sylvine Thomassin annonce la couleur. « On ne peut concevoir ce projet de rénovation urbaine sans un équilibre financier ».
En effet, il est prévu quelques aménagements publics et une recherche d’une harmonie des façades. Pour ce faire, il y a lieu de faire appel à un promoteur privé pour la construction de 48 logements ! La messe est dite ! Sœur Sylvine s’exprime pour nous dire que tou-te-s les Bondynois-es qu’elle rencontre lui donnent raison. Nous ne rencontrons donc pas les mêmes, c'est-à-dire celles et ceux qui avaient demandé que ce terrain public bénéficie d’une rénovation publique et surtout pas de constructions de logements privés ! Elle donne réponse aux interrogations en invitant, à plusieurs reprises, les opposants au projet à quitter la salle !

Voilà le déroulement d’une concertation publique factice. Gênée, la consultante du cabinet d’étude essaiera tant bien que mal de poursuivre son travail. La mascarade dévoilée, toutes nos revendications sont fortement remises en question. Ce soir, nous avons assisté à la triste réalité du travail mené par la maire avec le soutien de sa majorité municipale pour répondre à vos attentes.

Elle fonce dans le ravin tout en klaxonnant !

Bondynois, Bondynoises… Je vous ai compris !

Informations supplémentaires