Association Rom Réussite 70 rue du Capitaine Dreyfus

93100 Montreuil

 

à

 

Mme la Ministre chargée du Logement et de l'Habitat Durable Mme la Ministre chargée des Affaires Sociales et de la Santé,

Mme la Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, Mme la Sénatrice de Seine-Saint-Denis, en charge des Affaires Sociales,

M. le Député de la circonscription de Montreuil-Bagnolet

M. le Préfet de la Région Ile-de-France

M. le Préfet de Seine-Saint-Denis Mme la Préfète déléguée pour l'égalité des chances en Seine-Saint-Denis

M. le Maire de Montreuil,

M. le Président de l'Etablissement Public Terriorial Est Ensemble,

M. le Directeur de la DRIHL en Ile-de France,

M. Philippe Martel, Président d'Interlogement 93,

M. le Président du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis,

 

 

Montreuil, le 13 août 2016

 

Situation d'extrême urgence pour 13 familles expulsées à Montreuil (Seine-Saint-Denis)

 

 

Le jeudi 28 juillet, 13 familles vivant depuis 2010 sur un terrain sis au 250 bd de la Boissière à Montreuil, ont été expulsées par la police, suite à l'arrêté pris par la Municipalité le 9 octobre 2015 en raison de « péril imminent ».

 

Ces familles n'ont pas été prévenues de la date de l'expulsion et n'ont pu récupérer l'intégralité de leurs affaires.

De plus, aucun diagnostic social, aucune proposition de relogement, préalables à l'expulsion n'ont été effectués par la Préfecture.

Ni l'esprit, ni la lettre de la circulaire du 26 août 2012 n'ont été appliqués.

 

Depuis plus de quinze jours, les familles Lacatusi, Ciurar, Ciki, Bancu, Moldovan, Sobolan, Rostas, _ soit 61 personnes dont 32 mineurs, 4 sont des nourrissons _ tentent de survivre à la rue.

 

Ces familles vivent depuis des années, certaines depuis dix ans, à Montreuil. Les premières années, elles ont dû s'installer dans différents lieux de la ville, n'ayant jamais pu bénéficier des dispositifs publics d'aide.

 

Boulevard de la Boissière, leur habitat était certes précaire et insalubre. Mais elles avaient trouvé une relative stabilité, leur permettant, avec l'unique soutien, depuis 2014, de l'Association Rom Réussite, d'entamer un processus d'insertion. Une Convention d'Hébergement Provisoire avait même été signée avec la Ville le 29 décembre 2010. Suite à une première demande d'expulsion au printemps 2015, ces familles ont réglé au Trésor Public 800 euros « d'indemnités d'occupation » pour 2015 (LOC 35413).

 

Ces familles sont référencées auprès des Services Sociaux, 6 sont domiciliées au CCAS, 2 étaient en attente d'acceptation; quatre familles avaient déposé une demande de logement social.

Les enfants sont nés à l'hôpital de Montreuil et sont suivis par la PMI.

Six d'entre eux sont scolarisés en élémentaire et au collège _ un dispositif pour élèves allophones (UP2A) va même être mis en place à la rentrée dans l'école du secteur Boissière. L'Association Rom Réussite prévoyait de finaliser cet été les inscriptions scolaires des plus jeunes, dont six enfants en maternelle.

Neuf adultes sont inscrits depuis 2014 à Pôle Emploi ; l'un a monté son entreprise de recyclage.

 

L'alphabétisation des femmes était la prochaine étape prévue dès septembre 2016. Rom Réussite oeuvrait également à la création d'une entreprise par et pour ces familles.

 

Ce processus d'insertion a donc été stoppé net le 28 juillet au matin.

Selon la Municipalité, deux nuits en hébergement d'urgence, avec séparation des couples parentaux, ont été proposéesà4familles.Souslechocdel'expulsion,effrayéesparlesdéplacementsimposésetleurnonmaîtrisedelalanguefrançaise,3famillesontdemandéuncourtdélaipours'organiser_la4eavaitrentrerenRoumaniepourraisonsfamiliales (en ayant prévenu le CCAS) et n’a pu être informée àtemps.

Ces délais ont été considérés comme un refus!

 

Siunesolutionpérennen'estpastrouvéeauplusvitepources13familles,leurvolontéetleursdémarchesd'insertionserontréduitsànéant,lascolarisationdesenfantsneseraplusassurée_sansparlerdelasituationsanitaireactuelle,catastrophique, notamment pour les plusjeunes.

 

 

Ces familles, l'Association Rom Réussite, tous leurs soutiens, montreuillois et nationaux, demandent, en urgence:

 

_ à Mme Marisol Touraine, Ministre chargée des Affaires Sociales et de laSanté,

_ à Mme Ségolène Neuville, Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contrel’exclusion,

_ à Mme Aline Archimbault, Sénatrice de Seine-Saint-Denis, en charge des AffairesSociales,

_ à M. Razzy Hammadi, Député de la circonscription deMontreuil-Bagnolet,

 

de tout mettre en oeuvre pour que les obligations légales en cas d'expulsion (diagnostic social, propositionsderelogement)soient,mêmeaposteri,respectées,etpourquelesinstitutionsdel'Etatremplissentleursobligationsdesolidarité vis à vis de ces familles;

 

_ à Mme Emmanuelle Cosse, Ministre chargée du Logement et de l'HabitatDurable

_ à M. Jean-François Carenco, Préfet de la RégionIle-de-France

_ à M. Philippe Galli, Préfet deSeine-Saint-Denis

_ à Mme Fadela Benrabia , Préfète déléguée pour l'égalité des chances enSeine-Saint-Denis

_ à M. Patrice Bessac, Maire deMontreuil,

_ à M. Gérard Cosme, Président de l'Etablissement Public Territorial EstEnsemble,

_àM.Jean-MartinDelorme,DirecteurdelaDirectionRégionaleetInterdépartementaledel'HébergementetduLogement en Ile-deFrance,

_ à M. Philippe Martel, Président d'Interlogement93,

 

de proposer à ces familles toutes les solution d'hébergement disponibles à Montreuil ou dans les communeslimitrophes,afin qu'elles puissent aussi continuer les démarches engagées pour leur intégration sociale et économique, et permettrela scolarisation des enfants dans leurs établissements d'origine dès le 1er septembre 2016;

 

 

_ à M. Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental deSeine-Saint-Denis,

 

demettreenplacetouteslesactionsnécessairesàcesfamillesdanslecadredescompétencesduDépartementenmatièredepriseenchargedeleursituationdefragilité,d'exclusionsocialeetdemarginalisation,ainsiquedanslecadre de l'Aide Sociale àl'Enfance.

 

 

LesfamillesLacatusi,Ciurar,Ciki,Bancu,Moldovan,Sobolan,Rostas,ettouslescitoyensquilessoutiennent,vousremercient pour tout ce que vous pourrez mettre en oeuvre afin de remédier au plus vite à cettesituation.

 

 

Signataires :

 

Pour l'Association Rom Réussite, sa Présidente, Liliana Hristache Pour l’Association Ecodrom93, sa Présidente, Jeanne Studer Pour Romeurope93, Marie-Geneviève Guesdon

Pour la Ligue des Droits de L’Homme (Montreuil-Romainville), Anne-Marie Thibout Pour la Fédération 93 du MRAP, son co-président, Sylvain Goldstein

Pour RESF, Richard Moyon (Co-fondateur), Brigitte Wieser, BrigitteCerfPour RESF Montreuil et RESF 93 : José Quazza, Yara Makdessi,

Pour le Secours Catholique 93 : Xavier Vandromme Droit au Logement

Emmaüs France

Pour l'Union de Coordination Locale des FCPE de Montreuil : Nathalie Baneux, Cédric de Mondénard Pour le Collectif Le Béton de la Colère, Olga Papp

Pour les membres de l’association Tant qu’on Sème, son président Yahya Adji Pour Attac 93sud, Daniel Rome

Pour le Parti de Gauche 93, Michel Lamboley

Pour le Parti de Gauche Montreuil, son secrétaire, Claudio Calfuquir

Pour Ensemble ! - Front de gauche Montreuil : Pierre Vila, Nathalie Lana, Franco Bianciardi et John Mullen Pour L'Union départementale CGT 93, son secrétaire général Hervé OSSANT

Pour L’Union syndicale Solidaires, Sébastien Peigney et Verveine Angeli

 

 

 

Et :

Mona Achache (cinéaste), Fouzia Adel (association Montreuil Palestine), Josiane Balasko (comédienne, cinéaste), Jeanne Balibar (comédienne), Catherine Marianne Bastard (membre du Conseil Citoyen de la ville de Montreuil), Luc Battiston (cinéaste), Omar Bekhaled (comédien, cinéaste), Fadila Belkebla (comédienne), Lucas Belvaux (comédien, cinéaste), Sandra Benedetti (journaliste), Emmanuelle Bercot (comédienne, cinéaste), Alain Bernier (syndicaliste CGT), Julie Bertuccelli (cinéaste), Aline Bonnafous (Amnesty International), Cendrine Bonami-Redler (graphiste-carnettiste), Fonfek Borelle, Emilie Bougeard, Geneviève Brisac (écrivaine), Sandra Buaillon, (syndicaliste CGT), Dominique Ca- brera (cinéaste), Laurent Cantet (cinéaste), A. Caizzi (ASET 93), Adeline Cerutti, Patrick Chaize (militant associatif), Catherine Chastaing (syndicaliste CGT de Montreuil), Judith Chemla (comédienne), Chad Chenouga (comédien, ci- néaste), Luc Chessel (comédien), Jean-Paul Civeyrac (cinéaste), Catherine Coquio (universitaire, P7), Catherine Corsini (cinéaste), Annick Coupé (syndicaliste, ancienne porte-parole de Solidaires), Richard Delumbee (syndicaliste CGT de Montreuil), Raphaëlle Desplechin (scénariste), Antoine Desrosières (cinéaste), Behi Djanati Ataï (comédienne), Lau- rence Doumic (cinéaste), Karim Dridi (cinéaste), Mathieu Dujardin, Elsa Duparey (Amnesty International), AnnieEr-naux (écrivaine), Abbas Fahdel (cinéaste), Frédéric Farrucci (cinéaste), Eric Fassin (professeur de science politiqueàl'université Paris VIII), Anissa Fathi, Philippe Faucon (cinéaste), Léa Fehner (cinéaste), Hélène Fillières (comédienne, cinéaste), Emmanuel Finkiel (cinéaste), Alain Frappier (auteur-illustrateur), Désirée Frappier (auteure-scénariste), Esther Garrel (comédienne), Tony Gatlif (cinéaste), Costa-Gavras (cinéaste), Karl Ghazi (syndicaliste CGT), Denis Gheerbrant (cinéaste), Khaled Ghorbal (cinéaste), Thomas Gilou (cinéaste), Yann Gonzalez (cinéaste), Anne Gorouben (artiste plasticienne), Rachel Gotmann, Romain Goupil (cinéaste), Robert Guediguian (cinéaste), Birgit Hilpert (syndi- caliste CGT), Raphaël Jacoulot (cinéaste), Agnès Jaoui (comédienne, cinéaste), Elie Jousselin (militant du PCF Paris), Stéphanie Kalfon (scénariste, cinéaste), Yannick Kergoat (monteur, cinéaste), Laurent Klajnbaum (adhérent PCF), Héléna Klotz (cinéaste), Nicolas Klotz (cinéaste), Gérard Krawczyk (cinéaste), Capucine Larzillière (conseillère muni- cipale Montreuil – Ensemble !), Laura Laufer, Camille Louis (dramaturge et philosophe), Fabienne Layani (travailleuse sociale), Samuel Le Cœur (président de l’association AMELIOR), Christophe Le Masne (cinéaste), Nolwenn Lemesle (cinéaste), Louis-Do de Lencquesaing (comédien, cinéaste), Annie Lobé, Paul Marques Duarte (cinéaste), Benoit Mar- tin (syndicaliste CGT), Marie Matheron (comédienne), Bania Medjbar (cinéaste), Julie Ménard (comédienne), Agnès Merlet (cinéaste), Patrice Milliet (Sud-Education), Jean-Louis Milesi (cinéaste), Jean-Marc Moutout (cinéaste), David Murgia (comédien), Sandrine Oberbek, Jamila Ouzahir (attachée de presse), Arnaud des Pallières (cinéaste), Élisabeth Perceval (cinéaste), Mireille Perrier (comédienne), Nicolas Philibert (cinéaste), Patrick Picard (syndicaliste CGT), Ma- rilyn Poulain (syndicaliste CGT), Aude Léa Rapin (cinéaste), Sandrine Ray (cinéaste), Michèle Ray Gavras (productri- ce), Natacha Régnier (comédienne), Bruno Rolland (cinéaste), Mireille Roques (Amnesty International), Vincent Rot- tiers (comédien), Brigitte Roüan (comédienne, cinéaste), Christian Rouaud (cinéaste), Christophe Ruggia (cinéaste), Véronique Ruggia (comédienne), Pierre Salvadori (cinéaste), Julien Sigalas (comédien, auteur-compostiteur,interprète),Claire Simon (cinéaste), Julie Albertine Simonney (comédienne), Brigitte Sy (cinéaste), Pascal Thomas (cinéaste), Jean-Pierre Thorn (cinéaste), Emmanuelle de Verdilhac (Amnesty International), Muriel Wolfers (syndicaliste CGT), Ysmahane Yaqini (comédienne), Sophie Zafari (syndicaliste FSU), Patrick Zocco (cinéaste)…

Informations supplémentaires