SI VOUS NE POUVEZ PAS LIRE LA SUITE DE CET ARTICLE, CLIQUEZ ICI .

Question orale au maire

au Conseil Municipal du 25 juin 2009

 

Les habitants de la résidence Furci de Bondy Habitat sont les seuls de ce patrimoine HLM à payer leur eau directement à Veolia : ils paient entre 4,20 et 4,70 € le mètre cube (mais certains parfois jusqu’à 5,20 !), alors que les autres locataires paient entre 3,84 et 3,95 €… Cette différence s’explique car Veolia applique à ses clients directs une partie fixe, quelle que soit la consommation : moins on consomme et plus on paie cher le mètre cube ! Quand le client est gros et unique, ces coûts sont réduits.

 

Il semble que ce fut une expérience à l’époque. C’est donc une expérience malheureuse à laquelle il faut mettre fin d’urgence.

 

Mais pourquoi cette expérience a-t-elle été tentée ?

 

Comment peut-on expliquer que des locataires aient reçu des lettres recommandées leur ordonnant de signer ces contrats avec Veolia, sous menace de sanctions ?

 

Je rappelle que vous étiez à l’époque, en 2006, président de Bondy Habitat.

 

Quand les habitants vont-ils pouvoir être quittancés de nouveau par leur bailleur au tarif qui s’applique dans le reste du patrimoine ?

C'est la volonté d'une majorité de locataires qui l'ont exprimé dans une pétition.

Ce dossier pose un vrai problème de transparence : depuis le 28 mai 2009 vous avez un courrier auquel vous n’avez toujours pas répondu.

 

Monsieur Ong, le président que vous avez placé à la tête de Bondy Habitat n’a pas répondu à notre demande du 29 avril 2009 (vous me direz qu’il n’a toujours pas envoyé de réponse à notre courrier concernant une régie publique de maintenance des ascenseurs depuis le 3 septembre 2008 !). Quel est le montant total de la facture de Veolia à Bondy habitat pour la consommation qu’il quittance ?

 

Vous comprendrez que les Bondynois qui apprennent cette mésaventure de leurs voisins de Furci sont inquiets de passer sous le même régime. Qu’en est-il donc pour les locataires actuellement quittancés ?

 

Informations supplémentaires