Nous reproduisons le tract de la CFTC, CFE-CGC et de la CGT de Top Office.

 

Alors que l'AFM (Association de la Famille Mulliez), 5ème fortune de France, à la tête d'un empire estimé à 32 milliards d'euros, engrange du CICE et un grand nombre d'allègements fiscaux, elle multiplie les plans sociaux dans le même temps.

Top Office n'échappe pas à la règle !!! Sous couverture de la crise sanitaire, c'est un autre modèle économique qui voit le jour au travers de 106 postes suprimés, la disparition totale de 2 métiers (réceptionnaire et hôte de caisse), le fermeture de 6 magasins en France et la réorganisation des services centraux par leur désorganisation !

Ceux qui restent vont souffrir d'une polycompétence à outrance, ceux qui partent vont se retrouver très rapidement au chômage et dans la précarité.

D'autres solutions existent ! Le reclassement dans l'AFM pourrait en faire partie !

Un accompagnement financier digne du groupe pour permettre aux salariés de rebondir en fait aussi partie !

C'est pourquoi l'intersyndicale Top Office, en total désaccord avec le plan de sabotage de l'emploi en cours, et devant les propositions indécentes de la direction en négociation, a appelé l'ensemble des salariés de l'enseigne à se mettre en grève pour la satisfaction de nos revendications.

 

Informations supplémentaires