Comme vous le savez, la Dotation de Solidarité Urbaine a baissé de 98.577 euros en 2008 par rapport à 2007.

  

Pour réclamer au représentant du gouvernement les dotations nécessaires au fonctionnement de notre commune, le 21 mai « Bondy autrement » a donc invité tous les élus à décider une initiative.

  

Le PS et le MODEM ont répondu à cette invitation.

Un vœu au Conseil Municpal pourra donc être adopté le vendredi 23 mai.

  

Et une manifestation partira de Bondy (probablement le 14 juin à 14h30), pour aller exiger cet argent à la Préfecture, qui représente le gouvernement dans le département.

  

Si cette initiative se construit finalement comme cela semble être le cas, "Bondy autrement" aura montré la justesse de son orientation :

- une démarche combative face au gouvernement,

- la volonté permanente que la population décide et participe à la politique,

- une attitude unitaire qui refuse l'esprit boutiquier des partis.

 

Nous avons proposé le tract suivant :

 

NOS 100.000 EUROS, M. LE PREFET ! 

La faiblesse des ressources de Bondy, et le besoin de financement des actions en direction des Bondynois-es explique que notre ville touche la Dotation de Solidarité Urbaine et de Cohésion Sociale (4.123.882 € pour cette année). 

Mais en 2008, cette dotation de l’Etat baissait de 98.577 € ! 

Nous ne l’acceptons pas ! D’autant que cette somme était déjà largement insuffisante. 

C’est pourquoi nous invitons tou-te-s les Bondynois-es à manifester le
samedi 14 juin, en partant de la mairie à 14h30
vers la Préfecture, qui représente le gouvernement en Seine-saint-Denis.

 

 Parce que :

1 - Le recensement estime la population bondynoise à 54.000 habitants, il est temps que la préfecture complète cette dotation, au lieu de considérer que nous sommes 47.000. 

2 - Les besoins sociaux à Bondy n’ont pas baissé. L’accentuation de la crise à l’inverse fait que nous avons plus besoin d’animateurs dans les maisons de quartier, nous avons plus besoin d’Aide Educative Péri-Scolaire, nous avons plus besoin d’initiation aux sports pour les jeunes élèves, nous avons plus besoin d’aide sociale pour permettre aux Bondynois-es exclu-e-s de reprendre pied. 

3 – Nous ne nous contenterons pas de protester dans l’enceinte du conseil municipal ou d’écrire au Préfet, les Bondynois doivent savoir la vérité, et intervenir. Et la Préfecture doit nous entendre ! 

Le 23 mai 2008, le Conseil Municipal a adopté par 35 voix un vœu qui porte ces exigences (tous les élus sauf ceux de l’UMP). Mais ce sont les Bondynois-es qui sont lésé-e-s, c’est donc tous ensemble que nous irons demander cet argent au Préfet. 

Premières associations signataires : Association des Communistes Unitaires (ACU) - Bondy autrement – La Gauche Alternative et Unitaire de Bondy (GAU) - Les Verts – Mouvement Démocrate (MODEM) – Parti communiste français – Parti radical de gauche - Parti Socialiste –

 

Informations supplémentaires