Les 100.000 euros, l’arnaque !

Lors de son intronisation, le Maire a annoncé que la Dotation de Solidarité Urbaine diminuait de 98.577 euros en 2008.

« Bondy autrement » avait écrit en préfecture pour demander des comptes à ce sujet, nous attendons encore la réponse...

Pour réclamer au représentant du gouvernement les dotations nécessaires au fonctionnement de notre commune, le 21 mai « Bondy autrement » a donc invité tous les élus à décider une initiative.

Le PS et le MODEM ont répondu à cette invitation. Nous sommes tombés d’accord sur un vœu, une initiative et un tract.

Mais au Conseil Municipal du vendredi 23 mai, le chaos ! Le Maire (pourtant PS) propose un autre texte par la bouche de son obéissant adjoint du PC...

 

La méthode est surprenante mais on comprend mieux quand on sait que le texte "Maire + PC" n'appelle à aucune initiative de la population, ne contient aucune date précise (le Maire a même proposé en séance qu'on vote une motion le 25 juin pour aller protester le lendemain en préfecture !).

On comprend mieux ses réticences quand on sait qu'en 14 ans, il a toujours refusé d'associer la population  à l'exigence de moyens supplémentaires par la Préfecture... Un "oubli" qui fait supposer qu'il préfère les salons feutrés et les restaurants de "Saïgon" à la populace des manifestants...

Et, nouveau big bang après la séance ! Un membre du cabinet nous apprend que la Dotation de Solidarité Urbaine a augmenté ! Décidément le Maire a du mal à se faire comprendre, il aurait voulu dénoncer le fait que l'augmentation de la DSU était insuffisante, mais sa langue a fourché et il a parlé d'une diminution de 100.000 euros. Il espérait sans doute que nous nous contenterions de l'applaudir pour défendre notre ville face au gouvernement...

Alors que la moitié des Bondynois s'est abstenue (ce qui n'est pas une marque de confiance contrairement à ce que chante la majorité municipale sur les résultats des dernières élections), on peut comprendre que la confiance chute encore...

Avec des opposants comme ça, Sarkozy n'a pas de souci à se faire...

Face au gouvernement de Sarkozy qui étouffe les banlieues, la population ne peut pas compter sur ses politiciens pour se battre, nous proposerons prochainement une initiative, avec notre orientation : la combativité face au gouvernement, le rôle central donné aux habitants, le refus de l'esprit boutiquier des partis.

Informations supplémentaires