Quand le Maire a annoncé que la préfeture diminuait de 98.577 euros la DSU (dotation de solidarité urbaine), le 15 mars 2008, Bondy autrement a voulu engager une action utile aux Bondynois-es. Nous avons donc invité tous les élus à une réunion le 21 mai. Le PS et le MODEM sont venus. Un voeu, une manifestation et un tract ont été décidés.

Le 23 mai, au Conseil Municipal, revirement du Maire (PS) qui propose sans concertation un autre voeu, plus de manifestation ni de tract. Nous avons alors critiqué cette manoeuvre de division et avons écrit notre tribune dans REFLETS sur ce thème.

Le mercredi 4 juin, sur notre insistance, nouvelle réunion des élus pour aboutir à un texte commun. Notre proposition, la seule d'ailleurs, a été adoptée par tous les présents (PS, MODEM, PC, Verts, ... et Bondy autrement). C'est le texte que vous trouverez ci-dessous avec l'appel à la manifestation samedi 21 juin à 14h sur l'esplanade de la mairie, en direction de la préfecture.  

Nous tirons d'ores et déjà plusieurs enseignements de cette expérience : 1) les élus malgré les sommes qu'ils se sont attribuées ne sont pas pressés de se battre pour notre ville, 2) la logique boutiquière des partis est un frein à la mobilisation des habitants, 3) Bondy autrement, fort de sa légitimité aux élections, joue un rôle essentiel pour dynamiser toute la vie politique, avec une orientation clairement à gauche.

C'est sur cette voie que nous continuerons. Adhérez à l'association et/ou faites les dons qui nous permettent de continuer.

  

NOS 100.000 EUROS, M. LE PREFET ! 

La faiblesse des ressources de Bondy, et le besoin de financement des actions en direction des Bondynois-es expliquent que notre ville touche la Dotation de Solidarité Urbaine et de Cohésion Sociale.

En 2008, cette dotation de l’Etat est de 4.123.882 € ! La majorité UMP avait promis que la DSUCS augmenterait de 5%, mais ils ne l’ont augmentée que du coût de l’inflation : il manque donc 98.577 euros !

Alors que les impôts des Bondynois sont déjà lourds, cette dotation est de toute façon insuffisante. C’est ainsi que l’aide Educative Péri-Scolaire n’a lieu qu’un jour sur deux.

En 2006, rappelons que cet argent (3.146.752 €) a servi au conservatoire, à la bibliothèque, aux centres de loisirs, aux maisons de quartier, à l’action jeunesse, à l’enfance-famille, à l’encouragement au sport, à l’insertion/santé, au cinéma Malraux, aux centres de vacances, aux actions culturelles, aux prêts de salles, à la subvention aux associations. 

C’est pourquoi nous invitons tou-te-s les Bondynois-es à manifester le

samedi 21 juin, en partant de la mairie à 14h00

(possibilité de prendre un car)

vers la Préfecture, qui représente le gouvernement en Seine-Saint-Denis.

 

 Parce que :

1 - Le recensement estime la population bondynoise à 53.551 habitants, il est temps que la préfecture complète cette dotation en conséquence au lieu de toujours considérer que nous sommes 47.000.

2 - Les besoins sociaux à Bondy n’ont pas baissé. L’accentuation de la crise économique à l’inverse fait que nous avons plus besoin d’animateurs dans les maisons de quartier, nous avons plus besoin d’Aide Educative Péri-Scolaire, nous avons plus besoin d’initiation aux sports pour les jeunes élèves, nous avons plus besoin d’aide sociale pour permettre aux Bondynois-es exclu-e-s de reprendre pied.

3 – Nous ne nous contenterons pas de protester dans l’enceinte du conseil municipal ou d’écrire au Préfet, les Bondynois doivent savoir la vérité, et intervenir. Et la Préfecture doit nous entendre !

Le 23 mai 2008, le Conseil Municipal a adopté à l’unanimité (moins les voix de l’UMP) un vœu qui porte ces exigences.

Mais ce sont les Bondynois-es qui sont lésé-e-s, c’est donc tous ensemble que nous irons demander cet argent au Préfet. 

Premières associations signataires : Association des Communistes Unitaires (ACU) - Bondy autrement – La Gauche Alternative et Unitaire de Bondy (GAU) - Les Verts – Mouvement Démocrate (MODEM) – Parti communiste français – Parti radical de gauche - Parti Socialiste –

Informations supplémentaires