Bondy, le 23 mai 2008

 

 

 

 

Monsieur le Préfet,

 

La faiblesse des ressources de Bondy, et le besoin de financement des actions en direction des Bondynois-es expliquent que notre ville touche la Dotation de Solidarité Urbaine et de Cohésion Sociale.

En 2008, cette dotation de l’Etat est de 4.123.882 € ! La majorité UMP avait promis que la DSUCS augmenterait de 5%, mais ils ne l’ont augmentée que du coût de l’inflation : il manque donc 98.577 euros !Alors que les impôts des Bondynois sont déjà lourds, cette dotation est de toute façon insuffisante. C’est ainsi que l’aide Educative Péri-Scolaire n’a lieu qu’un jour sur deux. En 2006, rappelons que cet argent (3.146.752 €) a servi au conservatoire, à la bibliothèque, aux centres de loisirs, aux maisons de quartier, à l’action jeunesse, à l’enfance-famille, à l’encouragement au sport, à l’insertion/santé, au cinéma Malraux, aux centres de vacances, aux actions culturelles, aux prêts de salles, à la subvention aux associations.C’est pourquoi nous souhaitons vous rencontrer le samedi 21 juin, à 15h30. Parce que : 1 - Le recensement estime la population bondynoise à 53.551 habitants, il est temps que la préfecture complète cette dotation en conséquence au lieu de toujours considérer que nous sommes 47.000.2 - Les besoins sociaux à Bondy n’ont pas baissé. L’accentuation de la crise économique à l’inverse fait que nous avons plus besoin d’animateurs dans les maisons de quartier, nous avons plus besoin d’Aide Educative Péri-Scolaire, nous avons plus besoin d’initiation aux sports pour les jeunes élèves, nous avons plus besoin d’aide sociale pour permettre aux Bondynois-es exclu-e-s de reprendre pied. Ce sont les Bondynois-es qui sont lésé-e-s, c’est donc ensemble que nous souhaitons être reçus. Vœu adopté à l’unanimité par le Conseil Municipal (moins les voix de l’UMP) le 23 mai 2008.

Informations supplémentaires