- Emeutes en Haïti (à cause du prix du riz),

- Emeutes au Burkina Fasso (prix du blé et du riz)

- Emeutes en Egypte parce que le pain vient à manquer (à cause du prix du blé)

« - La majorité des économistes spécialisés considèrent qu’une récession est de plus en plus vraisemblable. La flambée des prix et des pénuries de produits alimentaires développera les premières émeutes de la faim et le risque de leur extension dans toutes les grandes métropoles du tiers monde (cf. l’appel au secours de Jacques Diouf, secrétaire général de la FAO) : la Chine ou même l’Iran peuvent à la rigueur subventionner quelques temps leurs denrées de première nécessité, mais l’Afrique, le Mexique ? Ils n’en ont pas les moyens. » (Citation de notre article Crise Financière internationale : Le Pire est devant nous ! du 30 mars 2008).

Cet article n’est pas si vieux et certains lecteurs, à l’époque, nous avaient dit que nous noircissions le tableau.

Ce que nous disions c’est que la crise financière mondiale et l’effondrement du Dollar qui s’en suit provoque certes une flambée de prix du pétrole ; cela se voit, tout le monde le dit et vous le voyez quand vous faites votre plein même si le prix actuel des carburants est aberrant et n’a rien à voir avec les prix du pétrole.

Ce que nous disions aussi (et cela, personne ne vous en parle !) c’est que ce qui flambait également, c’était les prix des matières premières : le soja, le blé, le Maïs, le riz …. Et que cela allait entraîner des émeutes de la faim dans le tiers-monde.

Cette affirmation, vous la croyiez beaucoup moins !

HE BIEN NOUS Y SOMMES !

Nous ne sommes pourtant pas heureux pour autant d’avoir eu raison car c’est dramatique.

- Emeutes en Haïti (à cause du prix du riz),

- Emeutes au Burkina Fasso (prix du blé et du riz)

- Emeutes en Egypte parce que le pain vient à manquer (à cause du prix du blé)

- Et d’autres nous attendent !...

Le riz a augmenté de 74 % au cours des 12 derniers mois et le maïs de 130 % ; cela risque bien de continuer !

Car, malheureusement, les choses ne devraient pas s’arranger et ce pour deux raisons majeures :

- la crise financière n’est pas derrière nous mais bien devant nous et les mêmes causes vont produire les mêmes effets dont la flambée des matières premières.

- La politique imbécile de développement des agro-carburants se poursuit. Nous vous avons déjà expliqué en quoi cette politique était mauvaise (voir notre article : LES AGRO-CARBURANTS : UNE ESCROQUERIE !! du 15 décembre 2007).

Mauvaise pour l’environnement, mauvaise pour l’agriculture sauf pour les plus productivistes des gros producteurs qui empocheront les subventions européennes quand la PAC actuelle sera morte.

Or, non seulement les agro-carburants ne sont pas une solution, ni économique, ni écologique mais, ils conduisent de surcroît à faire monter les prix des matières premières. Ils utilisent des surfaces qui seraient mieux utilisées à assurer la sécurité alimentaire mondiale.

Malheureusement toujours, comme la crise économique, les émeutes de la faim ne sont pas derrière nous mais bel et bien devant nous.

Guy Dutron, 10 avril 2008

L’article complet sur http://dutron.wordpress.com/

Informations supplémentaires